Grippe aviaire : les volailles de plein air exceptionnellement confinées

Grippe aviaire : les volailles de plein air exceptionnellement confinées
En raison du risque de grippe aviaire, les volailles de plein air pourront rester confinées temporairement. - © fotokon

Face au risque d’épidémie de grippe aviaire, les producteurs de poules, poulets, oies et canards sous Label rouge et certaines IGP ou AOP sont autorisés à confiner jusqu’au 31 mai 2018 leurs animaux sans risque de perdre leur signe de qualité.

Les élevages de volailles élevées en plein air sous « Label rouge » et certaines IGP (Indication géographique protégée), situés dans des communes exposées à un risque d’épidémie de grippe aviaire modéré ou élevé, sont autorisés par dérogation à confiner leurs animaux jusqu’au 31 mai 2018, selon deux arrêtés parus le 5 novembre au Journal officiel.

Le premier arrêté concerne les productions en Label rouge « volailles fermières de chair », « poules fermières élevées en plein air ou en liberté », œufs « de poules élevées en plein air » et canards et oies soumis au gavage. La dérogation autorise à conserver les élevages à l’intérieur du bâtiment jusqu’à l’abattage et de réduire la surface de parcours. Cette dernière ne pourra pas être inférieure à la surface du bâtiment, excepté pour la production Label rouge « palmipèdes gavés ». La surface de parcours doit être d’au moins 5 m2 par oie, de 2,5 m2 par canard s’ils sont déplacés en cours d’élevage et de 1,5 m2 par canard s’ils sont placés dans le même bâtiment pendant toute la durée d’élevage.

Volailles de l’Ain et de Bourgogne

Quant au second arrêté, il suspend la condition d’élevage en plein air pour les productions sous IGP « volailles de l’Ain » et « volailles de Bourgogne ». La volaille de Bresse, la seule détentrice d’une Appellation d’origine protégée (AOP) est aussi concernée.

Tout éleveur qui souhaite modifier temporairement ces conditions d’élevage doit informer l’organisme de défense et de gestion du Label rouge (ODG) ainsi que l’organisme certificateur concerné.