Balade grand cru dans le Médoc

Balade grand cru dans le Médoc

À pied et à vélo, nous avons parcouru les petites routes des grandes appellations du Médoc. Au fil de châteaux prestigieux, dans la fraîcheur des chais, au cœur de vignes alignées au cordeau, suivez-nous sur cette enivrante carte des vins.

Photo : Marius!!

En partenariat avec Détours en France

Avez-vous déjà goûté de ce plaisir-là ? Pédaler au milieu des vignes par une belle après-midi d’été, quand montent les odeurs de terre et de raisins chauffés par le soleil. Le Médoc des vins, c’est une bande de 5 à 8 km de large qui déroule ses vignes le long de l’estuaire, de Blanquefort à Saint-Vivien-de-Médoc, sur près de 80 km. Et une ribambelle de noms qui font rêver : Margaux, Saint-Julien, Pauillac, Saint-Estèphe, Listrac, Moulis…

Un territoire sacré pour les amateurs de vins rouges, cerné par les eaux, l’Atlantique fougueux et l’estuaire mélancolique, qui ont créé un microclimat doux et humide : comme quoi l’eau et le vin peuvent faire bon ménage ! Et, au milieu, une route, la D 2, voie royale d’exploration de ce territoire béni des dieux.

Margaux, Arsac, Agassac… étapes indispensables

Revenons à nos vélos. Vous pourrez, si vous vous sentez d’attaque, dérouler toute la D 2. Ou piocher quelques idées d’escapades, par exemple au départ de Margaux, dont le syndicat viticole a eu la bonne idée de mettre au point cinq circuits en boucle, de 7 à 39 km, jalonnés de visites dégustation dans une quarantaine de châteaux.

Mais que cela ne vous dispense pas de quelques étapes essentielles. La première est à la Winery d’Arsac : créée par le négociant Philippe Raoult, cette cathédrale de verre et d’acier propose une cave avec un millier de références du monde entier, un restaurant, un lieu d’exposition d’œuvres contemporaines, et une prestation originale : le signe œnologique. Le principe est simple : vous dégustez six vins très différents et exprimez votre ressenti à l’aide d’un boîtier électronique. Un logiciel détermine ensuite votre profil, "gourmand", "tendance", "explorateur"…, et vous repartez avec votre livre de cave idéal : il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses.

Cap sur Agassac : pierre blonde et tours en poivrière, ce château aux allures de manoir romantique, marqué par la Renaissance et le XIXe siècle, propose des visites plutôt anticonformistes. Ainsi, armé d’un iPod audio et vidéo, on est conduit à découvrir le monde du vin grâce à un jeu de piste très ludique, tout en profitant d’un jardin heureusement planté de cyprès, peupliers et saules de Babylone.

En remontant sur Pauillac, faites un crochet par Moulis, la plus modeste des appellations en superficie : le village est remarquable pour son église romane, coiffée d’un clocher-donjon. Les amoureux des équidés feront une halte au château Lanessan pour y découvrir un musée du Cheval, installé dans un bâtiment construit en fer à cheval. Son auteur, Alain Delbos, avait tout prévu en 1880 : écuries dignes d’un palace cinq étoiles, avec mangeoires en marbre rose des Pyrénées…

Pauillac, capitale du médoc viticole

Château Pichon Longueville - Photo : epeigne37

Situé au milieu du Médoc et à équidistance de Bordeaux et de la pointe de Grave, Pauillac s’impose naturellement comme capitale du Médoc viticole. À son actif, un port autrefois très fréquenté, qui vit La Fayette s’embarquer pour les Amériques, et des premiers crus classés, dont les noms suffisent à mettre les papilles en émoi : Lafite-Rothschild, Latour, Mouton-Rothschild…

Aux portes de la ville, le hameau de Bages raconte une belle histoire : celle de la renaissance d’un petit village rendue possible par la volonté d’un homme, Jean-Michel Cazes, propriétaire du château Lynch-Bages et de l’hôtel Château Cordeillan-Bages. Des habitants qui mettent la clé sous la porte, des maisons qui meurent, des histoires simples d’hommes et de femmes qui partent en fumée… Jean-Michel Cazes décide de remonter les pierres, restaurer et faire revivre : c’est d’abord la boulangerie Au Baba d’Andréa, du nom de sa grand-mère, qui ouvre ses portes, c’est ensuite le café Lavinal, une brasserie qui fait revivre la petite place du hameau… Aujourd’hui, une douzaine de maisons sont de nouveau habitées et d’autres boutiques et ateliers d’artisans ont vu le jour, faisant de Bages un hameau du vin et des saveurs.

Un palais de Zanzibar

La D 2 poursuit son périple à travers les vignes. Au passage, saluez les pagodes chinoises de Cos d’Estournel. Ne croyez pas que ces clochetons au look asiatique coiffent le château : il s’agit bien de la décoration des chais voulue par Louis-Gaspard d’Estournel, génial personnage qui donna ici au XIXe siècle des fêtes somptueuses et fit connaître ses vins jusqu’aux Indes.

Voici Vertheuil et son église abbatiale. La petite place du village incite à une pause buissonnière, à moins qu’on ne préfère aller rendre hommage à l’abbaye du XVIIIe siècle, L’église qui la jouxte est romane, plutôt imposante avec ses deux clochers et ses trois nefs. Mais ce qu’on préfère, c’est le portail. Regardez bien les voussures richement décorées : oui, il s’agit bien de représentations du travail de la vigne. Preuve que le vin, en Médoc, est une longue histoire !

Le marathon du Médoc, sans bouchons !

On peut marcher dans les vignes, pédaler, mais aussi courir… Le marathon du Médoc en est la meilleure preuve. Depuis 1984, le "Médoc" est devenu une des courses les plus appréciées avec Paris et New York. Il faut dire que sport rime ici avec convivialité et sens de la fête. Tout débute la veille avec une grande soirée "Mille Pâtes" dans un château du Médoc pour se mettre en jambes.

Le jour dit, les participants ont droit à un parcours sympa ponctué d’animations et de ravitaillements à base d’huîtres, d’entrecôtes, clôturé par une soirée dansante sous chapiteau. Le lendemain, balade dans les vignes et dégustation pour récupérer… Autre spécificité : on court déguisé. Cette année, la course est organisée le samedi 11 septembre sur le thème de la BD. 8 500 coureurs en Astérix, Boule et Bill ou Lucky Luke dans les vignes, ça promet !

Web : www.marathondumedoc.com.

À faire dans le Médoc

Circuits à pied et à vélo sur les cinq communes de l’appellation : Margaux, Cantenac, Soussans, Labarde et Arsac.

Maison du vin de Margaux, place de la Trémoille, 33460 Margaux. Tél. : 05 57 88 70 82.

Visiter

Écomusée du Centre Médoc : face à l’église, dans une maison du XVIIIe siècle, un endroit émouvant qui raconte l’histoire des ouvriers, artisans et commerçants du Médoc entre 1900 et 1950. À visiter aussi, l’Estaminet, lieu de rendez-vous avec spectacles, contes, musique… Place Saint-Pierre, 33180 Vertheuil. Tél. : 05 56 41 94 93.

Se renseigner

Maison du tourisme et du vin de Pauillac : week-ends autour

du vin. La Verrerie, 33250 Pauillac. Tél. : 05 56 59 03 08.

Aller plus loin

"Détours en France" consacre son numéro 145 à la Gironde avec un cahier spécial sur l’œnotourisme.

En partenariat avec :