Le surendettement baisse en 2016

Le nombre de ménages français confrontés au surendettement est en baisse de 10 % en 2016, grâce à un meilleur encadrement du crédit à la consommation.
2mn de lecture
194 194 dossiers de surendettement ont été déposés en 2016.
194 194 dossiers de surendettement ont été déposés en 2016.

Les personnes seules sans activité et disposant de faibles revenus représentent plus d’un ménage surendetté sur deux. L’endettement global moyen des ménages surendettés est de 42 334 € en 2016 en augmentation de 15 % depuis 2011. En dehors des dettes liées à des crédits immobiliers, l’endettement moyen par dossier s’établit à 27 481 € en 2016, en diminution de 1024 € depuis 2011.

Moins de dossiers de surendettement

En 2016, le nombre de dossiers de surendettement déposés par les ménages français auprès des commissions de surendettemen est de 194 194, soit une baisse de 10,6 % par rapport à 2015, selon l’enquête 2016 sur la typologie des ménages surendettés publiée par la Banque de France en début de semaine. En tout, 217 919 personnes sont surendettées.

Moins de crédit à la consommation

Pour la première fois, la structure de l’endettement des ménages évolue : la part des crédits à la consommation diminue passant de 58,2 % en 2011 à 39,3 % en 2016. Cette baisse s’explique par le durcissement de la réglementation depuis 2010 et la loi Lagarde.

En 2016, l’endettement moyen au titre des crédits à la consommation s’élevait à 20 619 €, soit une baisse de près de 4 600 € en 5 ans, et 50 % des dossiers présentaient un endettement inférieur à 12 585 €. La part des crédits renouvelables s’établit à 21,3 % en 2016 (34,6 % en 2011) et celle des prêts personnels à 17 % (22,7 % en 2011).

Augmentation des charges courantes

Si les ménages recourent moins aux crédits à la consommation, leur dettes courantes augmentent. Les arriérés de charges (logement, énergie, transports…) représentent 23,6 % de l’endettement global en 2016 (contre 17 % en 2011). Les dettes de logement représentent une moyenne de 4484 €, les dettes d’énergie et de communication 1445 € et les dettes fiscales 2892 €.

Le montant des dettes familiales a augmenté de près de 38 % en 5 ans. Les arriérés de charges courantes affectent 82,1 % des situations de surendettement (75,6 % en 2011).

Poids des dettes immobilières

Le remboursement de prêts immobiliers grève également la situation des ménages. La part de l’endettement immobilier dans l’endettement global s’élève à 35,3 % en 2016 contre 22,6 % en 2011. Et la proportion de dossiers concernés par ce type de dettes représente 13,8 % en 2016 contre 8,7 % en 2011. L’endettement moyen par dossier se chiffre à 107 987 € en augmentation de 12 735 € en cinq ans.

L'augmentation du nombre de dossiers s'explique en partie par les réformes législatives de 2010 et de 2013 qui permettent aux propriétaires et aux accédants à la propriété de bénéficier de la procédure de surendettement.

Surendettement selon les régions

Vous trouverez des données région par région dans l'enquête typologique 2016 "le surendettement des ménages, données nationales et régionales" de la Banque de France.

À lire aussi
df
Laurence Fritsch
Mis à jour le

Immobilier, droit du travail, retraite...

Besoin d'une réponse personnalisée ?

Nos experts sont là pour vous accompagner

J'appelle

Du lundi au samedi de 9h à 20h.

0,15 € TTC / minute depuis la France métropolitaine.

Je pose ma question

C'est tout nouveau ! Votre réponse personnalisée sous un délai maximum de 48h.