Quel livret pour les étrennes des enfants ?

Quel livret pour les étrennes des enfants ?

Pour les fêtes, vos proches ont offert de l’argent à votre enfant. C’est l’occasion de lui ouvrir un livret d'épargne.

Finis les jouets ! À Noël dernier, votre aîné a reçu plusieurs billets en guise de cadeaux. Plutôt que de les glisser dans sa tirelire, il préfère les mettre "à la banque". C’est le moment de le familiariser avec l’univers de l’argent en lui proposant soit un livret A, soit, à partir de 12 ans, un livret jeune. Même mineur, il a le droit d’ouvrir seul un tel livret (il devra se munir d’une pièce d’identité et d’un justificatif de votre domicile).

Ensuite, il apprendra à gérer son pécule naissant et à effectuer des retraits, sous votre autorité. Car, avant qu’il fête ses 16 ans, ces démarches nécessitent votre aval (et souvent la fixation d’un plafond hebdomadaire de retrait). En revanche, entre 16 et 18 ans, il les réalisera librement, sauf opposition de votre part.

Livret A ou livret jeune ?

Outre leur intérêt pédagogique, le livret A comme le livret jeune présentent de nombreux atouts : rendement garanti, disponibilité des économies déposées et fiscalité avantageuse (intérêts exonérés d’impôt et de contributions sociales).

Le choix du livret dépend tout d’abord de l’âge du jeune épargnant. Avant 12 ans, l’offre se limite au livret A dont le taux au 1er août 2013 s'élève à 1,25 %, que vous pouvez ouvrir en son nom dès sa naissance pour une durée illimitée. À partir de 12 ans, elle s’élargit au livret jeune, qu’il pourra conserver jusqu’au 31 décembre de l’année de son 25e anniversaire.

Rendement garanti

Côté rendement, ces deux placements arrivent dans le peloton de tête des livrets réglementés. Le taux du livret jeune, fixé par la banque, doit être au moins égal à celui du livret A. On note qu’il est en général supérieur d’un demi-point ou d’un point, ce qui le rend très avantageux pour l’épargnant en herbe.

Un versement de 10 € minimum suffit pour ouvrir un livret jeune. Par la suite, votre enfant le pilote à sa convenance en réalisant des versements et des retraits d’au moins 10 €. Il peut l’alimenter jusqu’à un plafond, intérêts capitalisés compris, fixé à 1 600 € (22 950 € pour le livret A).

Quel que soit le livret, les sommes déposées et retirées au cours du mois font l’objet d’un relevé de compte mensuel. Les intérêts sont crédités en une seule fois, le 31 décembre, et produisent à leur tour des intérêts.

Les sommes déposées sur un livret jeune ou un livret A ne produisent d’intérêts que si elles restent placées par quinzaines entières. Pour qu’une quinzaine soit profitable, il convient donc d’effectuer ses versements au plus tard le 15 ou le dernier jour du mois, et ses retraits à compter du 1er ou du 16 du mois. Voici tous les éléments d’un sujet de calcul… intéressé !