Quel livret jeune, compte courant ou carte bancaire pour un enfant ?

Quel livret jeune, compte courant ou carte bancaire pour un enfant ?

Pour épauler les jeunes dans la gestion de leur argent, il existe des outils sur mesure. Mais avant de s’engager, une explication de toutes les règles s’impose.

Bien choisir les outils bancaires pour gérer l’argent de poche des enfants est essentiel.

Avant 16 ans, seuls les parents ont la possibilité d’ouvrir un compte en banque au nom de ­l’enfant. Associez-les à cette démarche en rencontrant avec eux le conseiller bancaire. Et demandez à ce dernier de leur expliquer le fonctionnement de leur nouveau compte, ce qu’ils ont le droit de faire, ce qui leur est interdit.

Un livret Jeune à partir de 12 ans

Dès qu’ils atteignent 12 ans, si l’argent récolté régulièrement n’est pas dépensé, il peut être judicieux de leur ouvrir un livret Jeune, généralement dans votre banque. Les démarches sont facilitées et vous gardez plus facilement un œil sur les opérations.

Le livret Jeune est un produit d’épargne mais, dans la mesure où la plupart des établissements bancaires le couplent avec une carte de retrait, il peut être utilisé comme un premier compte », explique un conseiller bancaire.

Avantages de ce livret sécurisé : son fonctionnement est gratuit, sans frais de souscription, ni de gestion. La carte de retrait liée au livret est aussi gratuite et les retraits se font à l’aide d’un code secret, comme pour les cartes des adultes, mais uniquement dans les distributeurs automatiques de billets (DAB) du réseau qui a délivré le livrets.

Autre atout de ce produit, son taux de rémunération intéressant, car net d’impôt et jamais inférieur à celui du livret A (2,25 % actuellement), plutôt même un point au-dessus (3,25 % à 3,50 % en moyenne).

On ne peut pas déposer moins de 10 €, ni plus de 1 600 € sur ce livret que vos enfants pourront conserver jusqu’à leurs 25 ans. Pour éviter sa clôture, il faut y laisser au minimum 10 €.

Des retraits à la carte

Il vous appartient de fixer la périodicité des retraits (par semaine ou par mois) et leur plafond. Par exemple, vous pouvez prévoir pour les plus jeunes un retrait de 10 € par mois maximum (c’est aussi souvent le minimum).

Même s’il n’est pas possible de se retrouver à découvert, le solde étant interrogé à chaque opération, vos enfants peuvent avoir tendance à le vider trop rapidement, il faudra donc leur expliquer ce que vous leur autorisez à faire ou ne pas faire avec leur carte qui, rappelons-le, ne peut s’utiliser que dans le réseau où l’argent est placé.

À l’âge du lycée, dès les 16 ans de vos enfants, vous leur octroyez davantage d’argent de poche, généralement versé mensuellement.

Certains adolescents ­commencent même à trouver des petits jobs rémunérés : baby-sitting, cours de soutien, dog-sitting… Ils sont parfois à la tête d’un petit pécule qu’il est prudent de ne pas laisser traîner dans un tiroir.

Le premier compte courant

Par ailleurs, ils gagnent en autonomie et se déplacent seuls pour rejoindre un parent, des amis… Ils participent même occasionnellement à des voyages scolaires ou linguistiques à l’étranger. Ils peuvent donc avoir besoin d’outils de paiement adéquats.

Vous pouvez dès lors envisager l’ouverture d’un compte courant à leur nom, là encore dans votre banque pour faciliter les démarches et garder plus facilement la main tant qu’ils ne sont pas majeurs. Il leur suffit pour cela de votre autorisation et de votre caution.

Contrairement au livret Jeune, ce compte n’est pas rémunéré.

Pour faciliter son utilisation, vous avez le choix entre prévoir une simple carte de ­retrait utilisable dans tous les distributeurs de billets, même à l’étranger, ou une carte de paiement. Cette dernière, en plus des retraits dans les DAB, permet aux jeunes de payer leurs achats dans les magasins ou via Internet, en France mais aussi hors des frontières.

Tous ces outils sont sécurisés : consultation du solde du compte vérifié par la banque lors de chaque utilisation (les ­découverts sont donc impossibles), plafond d’utilisation fixé avec les parents, assurance perte et vol…
Avec votre autorisation et toujours sous votre responsabilité, vos enfants de plus de 16 ans qui détiennent un compte courant peuvent aussi disposer d’un chéquier.

Une solution pratique pour ceux qui ont déjà des revenus réguliers, comme les apprentis et les étudiants en alternance, et doivent parfois assumer des charges, telles la nourriture et la location d’une chambre.

Et aussi sur Dossier familial