Pourquoi il est avantageux d’ouvrir un PEL d’ici la fin décembre 2017

Pourquoi il est avantageux d’ouvrir un PEL d’ici la fin décembre 2017
Pourquoi il est avantageux d’ouvrir un PEL d’ici la fin décembre 2017 - ©homeworks255

Vous avez intérêt à ouvrir un plan épargne logement (PEL) d’ici la fin d’année pour bénéficier de la fiscalité douce de ce placement. En 2018, l’imposition se durcira.

La fiscalité des Plans épargne logement (PEL) ouverts en 2018 sera plus lourde que celle appliquée aux PEL plus anciens.

Pour les pour les nouveaux plans ouverts à compter du 1er janvier 2018, les intérêts produits seront imposés au prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30 % dès la première année : 22,8 % d’impôt sur le revenu + 17,2 % de prélèvements sociaux.

Il est donc conseillé aux épargnants n’ayant pas encore de PEL d’en ouvrir un au plus vite, avant la fin de l’année de civile.

Car les intérêts d’un PEL ouvert en 2017 sont exonérés d’impôts sur le revenu jusqu’à la veille du douzième anniversaire du plan. Ils sont soumis seulement aux prélèvements sociaux de 15,5 % (17,2 % dès 2018).

L’épargne placée dans un PEL est rémunérée à 1 %. Ce taux est garanti.

Le fonctionnement du PEL

Rappel : le PEL comporte deux phases :

La phase d’épargne : elle constitue le temps durant lequel les fonds versés sont bloqués. Sa durée est d’au moins 4 ans. Le PEL impose d’effectuer des versements dès l’ouverture puis régulièrement. Au-delà de 4 ans d’ancienneté, le PEL est prorogeable pour une période minimale d’un an jusqu’à son dixième anniversaire : les versements sont donc autorisés pendant 10 ans au maximum.

La phase de prêt : à l’issue de trois ou quatre ans d’épargne, vous pouvez demander un prêt épargne logement, mais vous n’y êtes pas obligé. Aujourd’hui le taux du prêt (2,20 %) n’est pas concurrentiel. Mais personne ne sait aujourd’hui à quel niveau se situera le taux des prêts libres dans quatre ans ou plus. Le taux du PEL sera alors peut-être compétitif.

Les caractéristiques d’un PEL ouvert en 2017

Versement initial minimum à la souscription

225 €

Versements ultérieurs minimum

540 € par an (ou 270 € par semestre ; 135 € par trimestre ; 45 € par mois)

Total maximum des versements (hors intérêts)

61 200 €

Taux de rémunération garanti

1 % brut par an hors prime d’Etat

Taux de crédit garanti (hors assurance)

2,20 %

Montant maximum du prêt

92 000 €

Durée de remboursement du prêt

2 à 15 ans