Placements atypiques : attention au risque d’arnaque

Placements atypiques : attention au risque d’arnaque
Méfiez-vous des sites d'investissement dans le vin. - © Silberkorn

Vous êtes tenté d’investir dans le vin, le vinaigre ou les terres rares ? Prenez garde, certaines offres cachent des arnaques. L’Autorité des marchés financiers a mis à jour sa liste noire des sites non autorisés à proposer ce type de placements.

A côté des placements financiers traditionnels (actions, assurance-vie, etc.), les épargnants peuvent placer leur capital dans des produits atypiques ou biens divers, avec la promesse de rendements élevés. Sur Internet, les offres pour investir dans le vin, les diamants, les œuvres d’art ou les métaux précieux sont nombreuses. Mais gare aux arnaques.

Afin de mieux protéger les particuliers, la loi Sapin II du 9 décembre 2016 relative à la transparence, à la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique a renforcé le pouvoir de contrôle et de surveillance de l’Autorité des marchés financiers (AMF). Depuis le 17 mai 2017, « les sociétés qui proposent sur le territoire français d’acquérir des droits sur des biens en mettant en avant la possibilité d’un rendement ou son équivalent économique » doivent « disposer d’un numéro d’enregistrement délivré par l’AMF », explique le gendarme de la Bourse dans un communiqué. Ce numéro doit figurer sur le document d’information à destination des investisseurs.

Elles sont censées déposer un dossier auprès de l’AMF qui, de son côté, vérifie l’honorabilité des dirigeants, leur expérience et si les plateformes disposent de garanties suffisantes et adaptées à la nature de l’opération (assurance, intervention d’un expert pour la valorisation des biens…), etc.

La liste noire de l’AMF

Malgré ces obligations, des sociétés continuent à communiquer et/ou démarcher le public en France sans que leur offre soit enregistrée. L'AMF vient de mettre en garde contre les sites Internet suivants :

Ces sites sont répertoriés sur une liste noire consultable sur le site Internet de l’AMF. Non exhaustive, elle est vouée à être régulièrement mise à jour.

Les règles de vigilance avant d’investir

Par ailleurs, le gendarme de la Bourse appelle les épargnants à être vigilants avant tout investissement. Elle rappelle qu’il n’existe pas de rendement élevé sans risque élevé et conseille :

  • d’investir uniquement dans ce qui est compris ;
  • d’avoir un minimum d’informations sur les sociétés ou intermédiaires qui proposent le produit (identité sociale, pays d’établissement, responsabilité civile, etc.) ;
  • de se demander comment est réalisée la valorisation du produit proposé (prix d’achat ou prix de vente et les délais de revente) ;
  • et de vérifier si la société dispose bien d’un numéro d’enregistrement de l’AMF.

Si vous avez un doute sur la société d’investissement, vous pouvez contacter l’AMF Epargne Info Service au 01 53 45 62 00 (prix d’un appel local), du lundi au vendredi de 9h à 17h.

Que faire en cas de litige ?

La première chose à faire est de tenter de résoudre le litige directement avec la société. En cas d’absence de réponse ou si celle-ci ne vous satisfait pas, vous pouvez prendre contact avec le médiateur de l’AMF qui pourra peut-être régler le différend à l’amiable. Dans le cas contraire, vous pouvez porter plainte auprès du tribunal de grande instance du lieu de l’infraction.

Sachez que si la société n’est pas officielle, les recours seront difficiles.