Lingots, pièces, bijoux : que vaut votre or ?

Lingots, pièces, bijoux : que vaut votre or ?

Jamais le cours de l'or ne s’était aussi bien porté. C’est l’occasion d’évaluer votre richesse dorée et peut-être de vendre votre or, mais pas à n'importe quel prix.

L’or rythme les grands moments de la vie : une gourmette offerte à un nouveau-né, quelques napoléons reçus d’un aïeul à la majorité, une alliance échangée par les jeunes mariés. Car l’or n’est pas un cadeau comme les autres.

Outre sa valeur emblématique, l’or est un actif patrimonial. La bonne nouvelle, c’est que nos bijoux, pièces d’or et autres lingots ont pris de la valeur.

L’or est coté à la Bourse de Londres depuis la fin de la convertibilité du dollar en or, en 1971. L’once d’or, unité de référence utilisée pour la cotation, s’établissait à 1 721 $ au 6 décembre 2011, soit environ 1440 €.

Aucune urgence à vendre votre or

La crise financière qui a perturbé les places boursières a notamment ravivé l’intérêt des investisseurs. Considéré comme une valeur refuge, vers laquelle on se tourne en période difficile, l’or est redevenu un actif de tout premier ordre. Tant mieux pour les particuliers : le retour du métal jaune sur le devant de la scène financière leur profite directement s’ils souhaitent vendre leur or.

Rien ne presse cependant : vous pouvez conserver vos napoléons aussi longtemps que vous le souhaitez, voire les transmettre à vos enfants ou à vos petits-enfants, sans risque de voir leur valeur s’effondrer. Sur le long terme, l’or reste en effet sur une pente haussière, vous protégeant contre l’inflation et pouvant s’apprécier y compris en temps de crise grâce à son statut de valeur refuge.

S’il n’y a aucune urgence à vendre vos souverains ou vos 20 dollars américains, mieux vaut prendre quelques précautions pour les conserver dans de bonnes conditions. 

Les nombres d’or

Vous pouvez détenir de l’or physique sous une vingtaine de formes différentes : lingot, barre, napoléon, 50 pesos, souverain, 20 dollars, 50 pesos mexicains, 10 florins hollandais, etc. Le lingot pèse 1 kg, son poids d’or fin doit être compris entre 995 et 1 005 g ; il est frappé de la marque du fondeur et du poinçon de l’essayeur.

Napoléon est le nom donné aux pièces de 20 francs en or frappées entre 1802 et 1 914. Il en existe donc un nombre limité en circulation. On trouve des napoléons à différentes effigies (Bonaparte, Louis-Philippe, Marianne, etc.), les plus rares se négociant à un prix supérieur au cours des autres "naps".

Un napoléon vaut environ 270 €, et un lingot autour de 41 800 €. La simple prudence impose donc de les conserver dans un coffre, soit chez vous, soit dans votre agence bancaire.

Comment vendre son or ?

Plusieurs solutions existent pour vendre votre or, si tel est votre choix. Vous pouvez vous tourner vers votre agence bancaire, bien que racheter de l’or physique ne fasse pas partie de son activité habituelle.

Des bureaux de change spécialisés

Il est donc plus simple de vous adresser à un bureau de change spécialisé. Un client présentant un lingot doté de son bulletin d’essai dans la matinée pourra ainsi le vendre au prix du marché à 13 heures et percevoir son chèque dans l’heure qui suit.

Joubert permet d’acheter et de vendre des pièces d’or via son site Web (www.joubert-change.fr). Ce service n’est cependant pas disponible pour les lingots, dont la valeur unitaire est trop élevée pour permettre un envoi par la poste.

Dans tous les cas, le bureau de change facture une commission d’intervention, et prélève l’éventuel l’impôt dû sur le montant de l’opération.

La carte d'identité d'or

Les lingots doivent être accompagnés de leur carte d’identité, appelée le bulletin d’essai. Sans ce document, il vous faudra faire authentifier le lingot avant de le vendre le jour venu.

"Nous envoyons les lingots sans bulletin d’essai chez un fondeur essayeur pour retrouver leur poids d’or fin afin d’émettre un nouveau bulletin", explique Daniel Blin, responsable du bureau de change Joubert.

De leur côté, les pièces d’or ne sont pas dotées d’un bulletin d’essai et ne sont pas numérotées. Si vous les recevez dans un sachet scellé, mieux vaut ne pas l’ouvrir, même si la tentation est grande de faire couler l’or entre vos doigts : vous risquez de les abîmer.

De plus, seules les pièces sous sachet scellé pourront être revendues au prix du marché. "Les pièces qui ne sont pas sous sachet sont envoyées à l’examen pour vérifier qu’il s’agit bien des pièces annoncées et que leur qualité est suffisante pour la revente sur le marché. Nous regardons en particulier le niveau d’usure de la pièce (rayure, coup sur la tranche…)", indique François de Lassus, de CPoR Devises.

Estimer l'or de ses bijoux

Vous détenez aussi peut-être des bagues, des broches ou autres bijoux en or que vous souhaitez vendre, par exemple parce qu’elles ne vous plaisent plus ou parce que vous avez besoin de liquidités.

Première étape : les faire estimer. Vous pouvez pour cela demander conseil à votre bijoutier habituel. Méfiance, en revanche, envers ces acheteurs, installés dans des bars ou des hôtels de votre région pour la soirée, qui écument les campagnes en rachetant les bijoux en or à des prix très inférieurs à leur valeur.

Mieux vaut vous adresser à un bijoutier. La valeur de votre parure dépend, comme pour les pièces, avant tout de son poids d’or, donc du nombre de carats.

Des sites Internet proposent d'acheter votre or

Un site Web baptisé CashContreOr (www.cashcontreor.fr) propose aux particuliers de racheter leurs bijoux ou leur or dentaire au poids pour ensuite les faire fondre.

Le client estime la valeur de son or grâce aux indications du site, puis CashContreOr lui fait parvenir une enveloppe à "valeur déclarée" grâce à laquelle le client lui adressera son bijou par la poste en toute sécurité. Les frais postaux sont à la charge du client.

Après validation de la valeur par l’entreprise, le client reçoit son chèque par courrier. Si le prix proposé par CashContreOr ne lui convient pas, le site lui renvoie le bijou, dans les mêmes conditions, sans frais.

Comment vérifier que c'est bien de l'or ?

Le collier offert par votre grand-mère est-il bien en or ? Vous pouvez facilement le vérifier avant de tenter de le revendre. Il suffit de le placer contre un aimant : l’or n’est pas magnétique.

En France, la norme pour les bijoux en or est de 18 carats et est identifiable grâce à un poinçon à tête d’aigle.

Ces bijoux contiennent 75 % d’or. Mais il existe aussi de l’or 14 ou 9 carats, dont le poinçon représente respectivement un coquillage et un trèfle. Ces bijoux contiennent alors moins d’or pur, donc leur valeur est inférieure pour un poids identique.

Une cotation de l'or quotidienne

Jusqu’en 2004, les lingots et les pièces d’or étaient cotés quotidiennement à la Bourse de Paris. Depuis, c’est cet établissement qui collecte l’ensemble des ordres d’achat et de vente des banques en France et publie le cours de référence.

Ces cours sont ensuite repris par les banques, bureaux de change, etc., pour proposer des prix à leurs clients. La valeur d’une pièce varie en fonction de plusieurs facteurs, dont le cours de l’once, cotée à Londres. Le poids d’or fin de la pièce, qui diffère de son poids total en raison de la présence d’impuretés, donne donc une indication de sa valeur.

Le "titre" d’une pièce ou d’un lingot précise le pourcentage d’or fin par rapport au poids total. Ainsi, le napoléon pèse 6,4516 g et titre 900/1000, ce qui signifie qu’il comprend 9/10 d’or fin, soit 5,81 g. Mais il ne suffit pas de multiplier le cours du gramme d’or par le poids d’or fin d’une pièce pour obtenir sa valeur.

En effet, comme pour tout marché, le cours d’une pièce d’or dépend aussi de l’offre et de la demande : si la demande est très forte, le cours de la pièce est supérieur à sa valeur d’or fin. C’est ce qu’on appelle la prime. Celle-ci peut parfois atteindre 20 à 30 % sur les pièces les plus recherchées, comme les 5, 10 et 20 $ ou le krugerrand de une once. Des sites comme www.24hgold.com donnent une indication de la prime pour toutes les pièces cotées.