Les taux d’intérêt à la loupe

Les taux d’intérêt à la loupe

Sur les marchés financiers, différents taux d’intérêt sont calculés. Ils servent de référence aux prêts accordés par les banques. La plupart sont utilisés pour ajuster le taux des crédits révisables.

Eonia (Euro OverNight Index Average)

Taux moyen auquel les banques se prêtent de l’argent entre elles, au jour le jour, dans la zone euro.

Euribor (Euro Interbank Offered Rate, traduit en français par Tibeur, taux interbancaire européen)

C’est aussi un taux moyen auquel les banques se consentent des prêts entre elles dans la zone euro, mais pour des durées plus longues, d’une semaine à un an. Il existe, par exemple, un Euribor un mois, un Euribor trois mois, un Euribor six mois… Les actuels crédits immobiliers à taux révisable y sont souvent indexés.

Fixe ou révisable

Les crédits peuvent être proposés à taux fixe ou révisable. Dans le premier cas, le taux annoncé au départ reste identique pendant toute la durée de remboursement. Dans le second, il est ajusté périodiquement par la banque. Lorsque le crédit est "capé", sa variation est limitée à un taux plafond (en général de un ou deux points supérieur au taux initial).

OAT (obligations assimilables du Trésor)

Emprunts d’État français. Leur taux évolue en fonction des conditions de marché. Le taux de l’OAT à dix ans influence les taux des crédits immobiliers à taux fixe. L’index TEC (taux à échéance constante) reflète également le taux des emprunts d’État sur différentes durées, par exemple cinq ans pour le TEC 5.

TME et TMO

Le TME (taux moyen mensuel des emprunts d’État d’une durée de plus de sept ans) est parfois utilisé pour calculer le nouveau taux du prêt, quand un emprunteur qui avait choisi un crédit à taux révisable demande sa conversion en prêt à taux fixe. Le TMO (taux mensuel obligataire) représente, lui, le taux moyen des nouvelles obligations émises non pas par l’État, mais par les entreprises privées. Ces deux références sont employées pour les anciens crédits à taux variable.

TEG (taux effectif global) ou TAEG (taux annuel effectif global)

En matière de crédit, il est calculé en ajoutant au taux nominal d’un prêt tous les frais annexes obligatoires, comme les frais de dossier, l’assurance-décès-invalidité si la banque impose celle-ci, les frais de garantie, etc. Si l’assurance est facultative, en revanche, elle n’est pas comprise dans le TEG. Il reflète donc le véritable coût du crédit.

Usure

Taux calculé chaque trimestre par la Banque de France pour les différents types de prêts. Il correspond au taux moyen des crédits accordés par les banques au cours du trimestre précédent, majoré d’un tiers. Lorsque les banques accordent des prêts aux particuliers, leur TEG (taux effectif global) ne doit pas dépasser le taux de l’usure.

Un taux pour chaque durée

Sur les marchés financiers, le niveau des taux à court terme (Eonia, Euribor) est en général moins élevé que celui des taux à long terme (OAT à dix ans, par exemple). Les crédits à taux révisable, indexés sur les taux courts, sont en général moins chers au départ que ceux à taux fixe. Mais à certaines périodes, selon la conjoncture économique, taux courts et taux longs peuvent se retrouver au même niveau. Parfois, les taux longs sont même d’un niveau inférieur pendant quelques mois aux taux courts ; c’est le cas depuis fin 2007.