Épargner pour arrondir sa retraite

Épargner pour arrondir sa retraite
Des versements au fil du temps nourrissent un futur complément de retraite. - © Squaredpixels

Comme la retraite induit souvent une baisse de revenus, mieux vaut commencer à épargner le plus tôt possible en vue de compléter sa pension.

Aujourd’hui, la pension moyenne des retraités s’élève à 1288€ par mois, tous régimes confondus. Avec un écart entre les hommes (1654€) et les femmes (951€).

Les retraités du secteur privé reçoivent 1250 € par mois en moyenne… Mais des négociations ont été récemment engagées pour réformer les régimes complémentaires, dont les réserves seront épuisées en 2018 pour l’Agirc, en 2027 pour l’Arrco. Dans le collimateur, notamment, le montant des pensions, susceptible de fléchir.

À la retraite, les fonctionnaires d’État, eux, perçoivent 1985€ par mois en moyenne.

Les artisans perçoivent 483€ et les commerçants 392€, sans toutefois compter d’éventuelles pensions provenant d’autres activités professionnelles…

Quelle que soit votre situation, vos ressources financières diminueront sensiblement le jour où vous vous arrêterez de travailler. Votre objectif est de préparer votre retraite en complétant votre pension avec un autre revenu régulier.

Perp
Niveau de risque : – – –
Rentabilité : + +
Horizon de placement : 10, 20, 30 ans jusqu’à la retraite
Rémunération : variable en fonction des investissements
Disponibilité : au moment de la retraite, sauf exceptions

Les placements à privilégier

1 Le plan d’épargne retraite populaire (Perp) est ouvert à tous les épargnants, de tous métiers, rémunérations et âges.

Son fonctionnement : vous épargnez pendant plusieurs années et, une fois à la retraite, vous recevez une rente viagère ; seule une sortie en capital à hauteur de 20% est autorisée (voire 100% si vous investissez l’argent dans l’achat de votre résidence principale). On parle de « produit tunnel » car, sauf exceptions, le déblocage des fonds ne peut avoir lieu qu’à la retraite. Impossible, donc, de puiser dans cette épargne pendant votre vie active.

Prévoyez de placer 150 000€ environ pour percevoir une rente de 500€ par mois”, précise Philippe Crevel.

Ce calcul dépend néanmoins de l’âge auquel on investit et de celui du départ à la retraite. Comme pour l’assurance-vie, les versements sont libres, et vous choisissez le ou les supports d’investissement, le moins risqué étant le fonds en euros.

Déblocage anticipé des fonds du Perp
Il est autorisé dans cinq cas : invalidité, décès de l’époux ou du partenaire de Pacs, expiration des droits à l’indemnisation chômage, surendettement, cessation d’activité non salariée à la suite d’un jugement de liquidation judiciaire. En plus, vous ne paierez ni impôt sur le revenu ni prélèvements sociaux.

L’attrait du Perp est fiscal : vous pouvez déduire vos cotisations de votre revenu imposable, dans la limite de 10% des revenus professionnels, eux-mêmes plafonnés à 30 432€ en 2015. Autrement dit, plus vous êtes lourdement soumis à l’impôt sur le revenu, plus l’avantage fiscal est important.

Le Perp convient donc aux contribuables imposés au moins dans la tranche marginale d’imposition à 30%. Toutefois, ce gain fiscal s’amoindrit au moment de la retraite puisque la rente est imposable comme une pension de retraite et assujettie aux prélèvements sociaux (7,4%).

2 Le Perco pour certains salariés
Autre placement dédié à la retraite, le plan d’épargne pour la retraite collectif (Perco) est ouvert aux salariés dans les entreprises qui l’ont instauré. L’épargne y est aussi bloquée jusqu’à la retraite, sauf cas exceptionnels (y compris l’achat de la résidence principale). Mais, contrairement à ce qui se passe avec le Perp, vous pouvez récupérer 100 % de votre épargne sous forme de capital. Un placement intéressant, à condition que l’employeur y réalise des versements (abondements).

3 Le dispositif Madelin, lui, est réservé aux indépendants (professions libérales, commerçants, artisans…). Sa fiscalité est plus avantageuse que celle du Perp, avec une déduction des cotisations du revenu imposable autorisée jusqu’à 70 374€ en 2015. Les indépendants les plus imposés y trouveront leur compte!

Attention, le Madelin impose de s’engager à réaliser des versements réguliers (avec la possibilité de les moduler) pendant toute la durée de l’épargne, et la sortie se fait obligatoirement en rente viagère !

4 La rente Préfon retraite, dédiée aux fonctionnaires, ressemble fiscalement au Perp. Elle débouche également sur le versement d’une rente.

Arnaud Sultan, enseignant à l’Institut des administrations des entreprises Gustave-Eiffel de l’université Paris XII
« Pour optimiser la protection du conjoint, en cas d’écart de revenus important entre époux, il peut être judicieux d’ouvrir un Perp au nom du conjoint le plus vulnérable financièrement ; en général la femme dont l’activité professionnelle aurait été incomplète. Au décès de son époux, elle recevra certes la pension de réversion (dans le cas où le défunt était salarié du privé, 60% des retraites complémentaires et, sous conditions de ressources, 54% de la retraite de base), mais ce ne sera pas suffisant. Elle pourra alors dénouer son Perp en demandant soit le versement d’un capital, sous certaines conditions et en exonération de fiscalité ; soit le versement d’une rente, calculée sur sa seule tête, et donc majorée par rapport à une rente qui aurait pris en compte deux assurés. »