Des astuces pour optimiser votre épargne

Des astuces pour optimiser votre épargne

Épargner sans crainte du découvert, maximiser les intérêts… Découvrez les solutions pour gagner plus en épargnant mieux.

Épargner automatiquement chaque mois

Épargner tous les mois, sans même avoir à s’en occuper, c’est facile : les banques proposent à leurs clients de prélever sur leur compte courant la somme de leur choix pour l’investir automatiquement à leur place sur leur placement préféré.

Certains s’en effraient : ils savent bien que leur budget est parfois serré et ils craignent que leur compte ne plonge dans le rouge… avec cette épargne automatique, créant ou creusant un découvert et occasionnant, paradoxalement, des agios supplémentaires !

Pour autant, ils sont sensibles à l’idée d’une épargne automatique. Il faudrait pouvoir attendre la fin du mois pour décider à chaque fois combien épargner. Mais on manque souvent de temps pour s’astreindre à cet exercice.

Des formules souples

D’où l’intérêt des formules qui n’effectuent le prélèvement que si le solde du compte courant dépasse un montant déterminé au préalable par le client, à la date qu’il a lui-même aussi choisie. De plus, ces formules d’épargne automatique sont très souples : en prévision de dépenses importantes, donc d’un besoin total des liquidités disponibles sur le compte, il est possible soit de les interrompre, soit de les réduire en montant à tout moment.

La Bourse à moitié prix

Encore un miracle d’Internet ! Gérer son portefeuille sur le site Internet de sa banque constitue la meilleure façon de réduire les frais de courtage. Les commissions sur les ordres de bourse passés par ce canal sont moitié moins chères inférieures à celles des ordres passés en agence ou par téléphone. Parfois, le montant minimum de frais fixé par opération, et qui alourdit souvent la facture pour les petits portefeuilles, est même supprimé pour les internautes.

Certains établissements offrent aussi des avantages aux épargnants qui achètent leurs Sicav et FCP en ligne, par exemple, une réduction sur les droits d’entrée de ces placements. En prime, les pages « bourse » des sites bancaires fourmillent d’informations sur les titres, les tendances du marché. Elles permettent de suivre les cours de bourse, de visualiser la situation de son portefeuille, etc.

Souscrire un abonnement spécifique

Pour accéder aux services de Bourse à distance, les clients doivent en général souscrire un abonnement spécifique, facturé quelques euros par mois, ou souscrire un « package » adapté (ensemble de services regroupés pour un prix forfaitaire), plus onéreux que s'il était limité à la gestion du compte courant. Mais avec une belle économie à la clé.

Se jouer des dates de valeur aussi sur les livrets

Pour maximiser les intérêts, il est parfois nécessaire de jongler avec les dates de versement ou de retrait. Motif ? Les sommes déposées sur ces placements ne portent intérêt que si elles y restent une quinzaine civile entière. Un versement réalisé entre le 1er et le 15 du mois ne commence à rapporter qu’à partir du 16 ! De même, un dépôt effectué entre le 16 et le dernier jour du mois ne fructifie qu’à partir du 1er du mois suivant.

Pour gagner plus, il est donc judicieux de réaliser ses versements juste avant le 1er ou avant le 16. Vigilance aussi pour les retraits. Car les sommes retirées entre le 1er et le 15 cessent de rapporter dès le dernier jour du mois précédent. Et celles qui sont récupérées entre le 16 et le dernier jour du mois ne fructifient que jusqu’au 15.

Plus d’infos

  • www.clesdelabanque.fr. Informations pratiques pour comprendre la banque et l’argent, rédigées par la Fédération bancaire française.
  • www.f2ic.fr. La Fédération française des investisseurs individuels et des clubs d’investissement décrypte le fonctionnement de la Bourse et les grands principes de la constitution d’un portefeuille boursier.
  • www.lafinancepourtous.com. Axé sur la compréhension des placements et des offres bancaires, un site très pédagogique animé par l’Institut pour l’éducation financière du public.