Comment mieux gérer votre budget ?

Comment mieux gérer votre budget ?

En période de crise, il devient plus crucial de maîtriser ses finances personnelles. Seul ou accompagné, en ligne ou sur papier, à vous de choisir la meilleure méthode.

Avec la baisse du pouvoir d’achat des familles, les risques de dérapage financiers augmentent, d’autant que la dématérialisation monétaire, avec les paiements par carte, nous éloigne de la réalité.

Estimer ses recettes et contrôler ses dépenses – notamment en cas de fort endettement– puis établir un budget prévisionnel permet de redresser ses comptes, voire de mettre de l’argent de côté pour concrétiser ses projets.

Un homme avait un rêve qu’il n’arrivait pas à financer : faire de la plongée en mer Rouge. Après avoir appris à maîtriser ses finances, il a pu le réaliser, se souvient Agnès Fostel, responsable de formation des conseillers en économie sociale et familiale à l’Institut régional du travail social (IRTS) de Franche-Comté.

Voici trois méthodes de gestion de budget, à choisir en fonction de votre personnalité et de votre situation financière.

1 – Gérer son budget seul, sur papier ou en ligne

Si vous êtes attaché au papier, un carnet de comptes suffit pour noter vos rentrées et vos sorties d’argent et anticiper sur les mois à venir. En prenant soin de séparer ce qui est certain et récurrent de ce qui est aléatoire et exceptionnel. Basique, mais efficace.

Florence, elle, utilise un tableur, comme Excel, payant, ou OpenOffice, gratuit : "une à deux fois par semaine, j’inscris sur le fichier toutes les opérations, et le tableur calcule mon solde, que je compare à mon relevé bancaire dès que je le reçois. »

Autre solution : recourir à un logiciel de gestion de budget en ligne, comme le fait près d’un Français sur trois, à partir d’un ordinateur et/ou d’un smartphone. C’est un bon moyen d’obtenir une vision globale de sa situation financière.

Ainsi, Budgetfacile.com importe les informations de vos comptes dans un espace personnel sécurisé, ce qui nécessite de communiquer vos données confidentielles. Ses points forts : il reconnaît vos dépenses et recettes habituelles, classe les débits par poste et planifie le budget prévisionnel.

"Ce logiciel est gratuit et disponible uniquement sur Internet, précise Marie-Alexandre Bourgon, fondatrice du site. Sauf si vous choisissez d’aller plus loin dans votre gestion, par exemple en ventilant les dépenses de supermarché vers différents postes. Dans ce cas, il faut compter 2,50 € par mois, sans engagement de durée."

Les logiciels Linxo et Bankin’, présents sur le Web et via une application mobile, proposent des services similaires, avec des alertes par courriel ou sur mobile, en cas de solde négatif par exemple.

"L’application est gratuite et vous pouvez l’utiliser facilement dans les magasins avant de réaliser un achat", indique Bruno Van Haetsdaele, cofondateur de Linxo.

Plus élaborés, Home-Bubble et MoneyDoc réunissent informations bancaires et administratives. Grâce à ces applications, vous pouvez rapatrier automatiquement dans un même espace comptes bancaires et documents électroniques.

"Les factures sont associées aux prélèvements correspondants", précise Pierre Villeroy de Galhau, cofondateur de MoneyDoc. Ces outils, accessibles via le Web et le mobile, sont gratuits en version de base.

2 – Recourir à l'aide de sa banque pour maîtriser son budget

Bien sûr, les relevés que votre banque vous envoie par courrier postal ou électronique permettent d’examiner l’évolution de votre compte. Mais cela ne suffit pas ! Marie-Thérèse améliore ce suivi au moyen du distributeur automatique de billets (DAB) :

Je visualise les dernières opérations bancaires et je les imprime sur des sortes de petites facturettes. Cela me procure une idée générale de ma situation financière à un moment donné.

Vous pouvez aussi vous rendre sur le site de votre banque, comme Marie-Dominique, qui consulte ses comptes en ligne une fois par semaine, depuis son ordinateur. Elle effectue des virements d’un compte courant à un compte d’épargne ou vice-versa.

En outre, si une dépense ou un prélèvement dépasse un certain seuil ou votre solde bimensuel ou mensuel, vous pouvez être informé par des alertes (courriel, texto, message vocal).

L’application de votre banque, à télécharger gratuitement sur votre mobile, vous permet souvent le contrôle de votre budget. Elle vous donne la possibilité de classer vos dépenses par catégorie et d’enregistrer des opérations manuellement, dans le but d’anticiper les débits récurrents. Elle vous alerte en cas de dépassement d’un seuil que vous avez fixé pour certaines catégories de dépenses.

J’utilise l’application de ma banque pour réaliser des virements ponctuels, c’est simple et rapide, confirme François. Mais aussi pour localiser l’agence bancaire la plus proche de l’endroit où je me trouve.

3 – Faire appel à un spécialiste du budget

Et si la solution consistait à confier sa situation financière à un tiers ?

Coaching budgétaire : diplômée en comptabilité, Anne-Claire Juan est à la tête d’A2C-31 depuis mars 2011. Son accompagnement s’effectue par téléphone et par courriel : "j’analyse les dépenses de mes clients, et j’établis leur budget prévisionnel. Une à quatre fois par semaine, je les tiens informés de l’état de leur compte. Et si nécessaire, je leur demande de cesser d’utiliser leur carte bancaire." Tarifs : 24 à 36 € par mois.

Estelle Seznec, ex-conseillère en économie sociale et familiale, intervient chez les particuliers autour de Scaër (Finistère). "En plus du coaching budgétaire, je propose de les aider à tenir leurs comptes et à classer leurs papiers", précise la créatrice d’e-services29, lancé en juin 2010. Tarif : 20 € de l’heure.

Réseau associatif : certaines associations aident gratuitement les particuliers.

"Tous les ans, nous organisons des groupes d’échanges et de formation sur la gestion du budget et la relation avec la banque, ainsi que des groupes de parole et de consultation sur l’argent", explique Jean Beaujouan, président de Cresus en Île-de-France (tél. : 01 46 06 62 27; courriel : ape@gmail.com).

De la même façon, l’Union départementale des affaires familiales (Udaf) de Seine-Maritime, à Mont-Saint-Aignan (tél. : 02 76 51 70 70), dispense une éducation budgétaire, en priorité pour les ménages rencontrant de sérieux problèmes financiers.

Conseiller en économie sociale et familiale : ses services sont gratuits. Vous pouvez demander ses coordonnées auprès du conseil général, du centre communal d’action sociale, de votre office HLM ou de votre caisse de retraite.

"Dès qu’une difficulté financière apparaît, joignez un conseiller, recommande Agnès Fostel, qui est aussi déléguée Franche-Comté à l’association France-Économie sociale et familiale (ESF). Il vous aidera à acquérir des techniques de gestion de budget. Il examinera votre situation de manière globale et vous travaillerez avec lui sur votre relation à l’argent."

Et aussi sur Dossier familial