Taxe d’habitation : n’oubliez pas de la payer !

Taxe d’habitation : n’oubliez pas de la payer !
Vous avez jusqu’au 15 novembre pour payer la taxe d’habitation de votre résidence principale. - © BeeBright

Vous avez jusqu’au 15 novembre pour payer la taxe d’habitation de votre résidence principale. Pour la majorité des résidences secondaires, la date limite est fixée au 17 décembre. En cas de paiement en ligne, vous bénéficiez de quelques jours supplémentaires.

Pour la plupart des résidences principales et certaines résidences secondaires, la date limite de paiement de la taxe d’habitation est fixée au 15 novembre si vous réglez par TIP, chèque, virement ou espèces dans la limite de 300 €. La date limite de règlement est repoussée au 20 novembre minuit si vous payez en ligne (le prélèvement sur votre compte bancaire est effectué le 26 novembre). L’avis d’impôt a été mis à votre disposition dans votre espace particulier sur le site impots.gouv.fr depuis le 1er octobre ou depuis le 17 octobre si vous êtes mensualisé.

Pour la plupart des résidences secondaires et certaines principales, la date limite de paiement de l’impôt local est fixée au 17 décembre si vous réglez par TIP, chèque, virement ou espèces dans la limite de 300 €. La date limite est le 22 décembre minuit si vous payez en ligne. Vous recevrez l’avis à partir du 5 novembre.

A noter : le paiement en ligne est obligatoire pour tout montant à payer supérieur à 1 000 €. En 2019, le seuil de règlement par voie dématérialisée sera abaissé à 300 €. Vous payez soit depuis le site Internet impots.gouv.fr, soit depuis l’application mobile « Impots.gouv » disponible sur GooglePlay et l’AppleStore.

Qui doit payer la taxe d’habitation ?

Sauf cas d’exonération, tous les occupants d’un logement au 1er janvier 2018, qu’ils soient propriétaires ou locataires, doivent payer la taxe d’habitation. Elle concerne aussi bien la résidence principale que secondaire. Même si vous avez déménagé ou vendu votre logement au cours de l’année 2018, vous devez la régler.

A compter de cet automne, le dégrèvement progressif de la taxe d’habitation sur les résidences principales voulu par le gouvernement commence à s’appliquer. 80 % des ménages devraient bénéficier d’une baisse de 30 % du montant de leur impôt local en 2018, puis de 65 % en 2019 avant sa suppression totale en 2020.

Pour y avoir droit, il faut que votre revenu fiscal de référence (RFR) de 2017 ne dépasse pas un certain seuil. S’il est légèrement supérieur, vous pourrez bénéficier d’un dégrèvement dégressif. Pour savoir si vous en faites partie, vous pouvez utiliser le simulateur en ligne sur le site des impôts.

Nombre de part(s)

Seuil maximal de RFR pour bénéficier d'un dégrèvement de

30 %

RFR maximal pour bénéficier d'un dégrèvement dégressif

1

27 000 €

28 000 €

1,5

35 000 €

36 500 €

2

43 000 €

45 000 €

2,5

49 000 €

51 000 €

3

55 000 €

57 000 €

3,5

61 000 €

63 000 €

4

67 000 €

69 000 €

4,5

73 000 €

75 000 €

5

79 000 €

81 000 €

Notez que le gain peut être diminué si votre collectivité locale a augmenté son taux ou supprimé des avantages vous concernant. En 2021, la taxe d’habitation doit être supprimée pour l’ensemble des Français.

A LIRE AUSSI :

- Lettre de demande de délais de paiement de la taxe d'habitation

- Redevance télé : devez-vous la payer ?

- Pouvoir d’achat : les classes moyennes seront gagnantes
- Charges locatives : les obligations du locataire et du propriétaire