Prélèvement à la source : que faire en cas de chute de vos revenus ?

Prélèvement à la source : que faire en cas de chute de vos revenus ?
L’hypothèse d’un recul des revenus en cours d’année est envisagée dans le dispositif du prélèvement à la source. - © leszekglasner

Au cours de l’année prochaine, vous pourrez demander au fisc l’actualisation de votre taux de prélèvement à la source. Explications.

Vous avez découvert, à la fin de votre déclaration de revenus en ligne, le taux de prélèvement à la source que doit pratiquer l’administration fiscale sur les revenus que vous percevrez l’an prochain ? Vous craignez d’être pénalisé par cette réforme, qui entre en vigueur le 1er janvier 2019, car vous prévoyez une forte baisse de vos revenus cette année ? Les cas permettant d’envisager une telle diminution sont multiples. 

Exemples

Voici quelques exemples :

  • vous allez prendre votre retraite d’ici à la fin de l’année ;
  • vous négociez en 2018 avec votre employeur une rupture conventionnelle et vous pensez ne pas pouvoir retrouver rapidement un travail ou vous pensez être embauché à un poste moins bien rémunéré ;
  • vous allez faire l’objet d’un licenciement et vous souhaitez commencer une formation ;
  • indépendant, vous comptez vendre votre entreprise et créer une nouvelle affaire.

Le calcul du taux personnalisé

Le taux personnalisé est indiqué :

  • sur le site impots.gouv.fr lorsque vous terminez votre déclaration en ligne ;
  • dans votre prochain avis d’impôt ou de situation déclarative.

Le fisc détermine ce taux en fonction de « l’ensemble de vos revenus, de votre situation et de vos charges de famille », explique le site economie.gouv.fr.

Si vous n’accomplissez aucune démarche, ce taux s’appliquera à vos revenus, par exemple à vos allocations-chômage ou aux revenus que vous tirez de votre activité indépendante.

Taux individualisé ou taux neutre

Vous pourrez toutefois opter pour :

  • un taux individualisé si vous êtes en couple, calculé en fonction des revenus de chacun des membres ;
  • un taux non personnalisé ou neutre (pour les salariés).

L’hypothèse d’un recul ou d’une augmentation des revenus en cours d’année est envisagée dans le dispositif du prélèvement à la source.

En septembre 2019, le fisc mettra à jour votre taux de prélèvement, afin de tenir compte de la chute de vos revenus, visible dans votre déclaration des revenus perçus en 2018, que vous aurez transmise à l’administration au printemps de l’année prochaine.

Et à tout moment de l’année, vous pourrez demander au fisc, sur impots.gouv.fr, une actualisation de votre taux de prélèvement. Vous aurez auparavant la possibilité de faire une simulation sur le portail pour estimer les conséquences d’une telle modification.

sur le dossier Prélèvement à la source : tout sur l’impôt à la source
Retour au sommaire du dossier