Prélèvement à la source : ce que contiendra votre future fiche de paie

Prélèvement à la source : ce que contiendra votre future fiche de paie
D’ici à la fin de l’année, la majorité des salariés auront reçu un bulletin de paie simulant le prélèvement de l’impôt à la source. - © LSOphoto

Pour préparer psychologiquement les Français au prélèvement à la source, des bulletins de paie pédagogiques seront envoyés à la plupart des salariés dès octobre. Voici comment ils se présenteront.

A trois mois de l’entrée en vigueur du prélèvement à la source, le gouvernement a décidé de montrer aux Français à quoi ressemblera leur fiche de paie à partir de janvier 2019. Selon Le Parisien, Bercy est entré en contact avec plusieurs éditeurs de logiciels de paie afin qu’ils préparent des bulletins de paie « pédagogiques » qui seront déployés dans de nombreuses entreprises dès le mois d’octobre.

D’ici à la fin de l’année, la plupart des salariés des moyennes et grandes entreprises en auront bénéficié. Quelles nouvelles informations y trouveront-ils ? Sur la simulation du bulletin de paie réalisée par l’éditeur ADP, qui détient numéro 35 % des parts de marché, une nouvelle ligne est insérée sous le montant net à payer mettant en valeur la suppression des cotisations chômage et maladie prévue en octobre 2018. Une autre ligne précisera le montant de l’impôt sur le revenu qui sera prélevé en janvier et le salaire net après prélèvement de l’impôt.

> A LIRE : Impôt à la source : de combien sera amputé votre salaire à partir de janvier ?

Nouveau bulletin de paie en janvier 2019

De son côté, la Direction générale des finances publiques (DGFIP) a déjà simulé une fiche de paie pour le mois de janvier. Le montant du salaire net avant impôt y est inscrit en caractères plus gros que d’habitude. Les informations concernant le prélèvement à la source sont ensuite précisées sur deux nouvelles lignes. Une ligne indique le taux de prélèvement appliqué au salaire, puis le montant de l’impôt et en dessous le montant du salaire net après impôt, c’est-à-dire celui qui sera effectivement versé à partir de janvier 2019.

> A LIRE : Impôt à la source : éviter que votre employeur devine votre train de vie

Rassurer les Français

L’objectif est de bien préparer les Français pour qu’il n’y ait pas d’effet de surprise. « Il faut éviter un repli de la consommation comme celui que nous avons vécu lors du passage à l’euro le 1er janvier 2002 », explique dans Le Parisien la députée LREM de l’Isère, Cendra Motin, en charge du dossier du prélèvement à la source à la Commission des Finances de l’Assemblée nationale.

A LIRE AUSSI :

- Compléter ses revenus en toute légalité

- Prélèvement à la source : les couples doivent-ils choisir des taux distincts ?

- Achat immobilier : le prélèvement à la source va-t-il pénaliser les candidats à un emprunt ?

- Prélèvement à la source : quel impact sur votre impôt si vous prenez votre retraite en 2019 ?