La taxe foncière a augmenté de près de 12 % en cinq ans

La taxe foncière a augmenté de près de 12 % en cinq ans
C’est à Lille (+30,01 %) que l’augmentation de la taxe foncière a été la plus forte sur cinq ans. - © tekinturkdogan

L’Union nationale de la propriété immobilière dévoile son classement de l’évolution de la taxe foncière entre 2012 et 2017 dans les 50 plus grandes villes de France. Lille arrive en tête des plus fortes hausses, suivies par Créteil et Nantes.

La taxe foncière ne cesse de s’alourdir pour de nombreux propriétaires. C’est ce que révèle une étude de l’Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI) qui a observé l’évolution dans les 50 plus grandes villes de France. Entre 2012 et 2017, elle a augmenté en moyenne de 12 %, une hausse cinq fois supérieure à celle de l’inflation qui a crû de 2,35 % sur la période. Résultat, cet impôt représente en moyenne 2,3 mois de loyer.

Sur la période, c’est à Lille (+30,01 %) que l’augmentation de la taxe foncière a été la plus forte. Suivent huit autres grandes villes où la hausse dépasse 15 % : Créteil (+19,12 %), Nantes (+19,09 %), Saint-Denis en Seine-Saint-Denis (+18,88 %), Lyon (+17,57 %) et Strasbourg (+17,26 %). A Paris en revanche, l’évolution est modérée (+7,31 %), tout comme à Grenoble (+5,07 %), Saint-Etienne (+5,04 %) et Caen (+3,28 %) qui referment le classement.

> A LIRE : Payez-vous la taxe foncière ?

Toutefois, la baisse de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères (TEOM) dans certaines villes compense la hausse de la taxe foncière. C’est par exemple le cas à Nantes où la taxe foncière TEOM comprise n’augmente plus en cinq ans que de 9,10 % ou à Nîmes, où la hausse est de 2,65 % alors que la taxe foncière stricto sensu a augmenté de 9,41 %.

Répercussion de la suppression de la taxe d’habitation sur la taxe foncière ?

Si les premières données disponibles pour 2018 tendent à montrer un effort de modération des grandes villes, « les propriétaires craignent que le manque à gagner généré par la suppression progressive de la taxe d’habitation soit reporté sur la taxe foncière », note l’UNPI.

A LIRE AUSSI :

- Se protéger quand on achète à deux
- Acheter pour louer en 2018

- Crédit immobilier : combien coûte un remboursement anticipé ?