Indemnité de départ à la retraite : n’oubliez pas de la déclarer aux impôts

Indemnité de départ à la retraite : n’oubliez pas de la déclarer aux impôts
Indemnité de départ à la retraite : n’oubliez pas de la déclarer aux impôts - @Milan Marjanovic

Les salariés qui sont partis volontairement à la retraite en 2017 sont tenus de déclarer leur éventuelle indemnité de départ à la retraite en 2018. Pour alléger la fiscalité, ils peuvent choisir l’étalement de l’imposition sur plusieurs années ou le système du quotient.

Vous êtes parti de votre propre initiative à la retraite en 2017 et avez perçu une indemnité de départ à la retraite ?

N’oubliez pas de la mentionner dans votre déclaration de revenus ! Elle est entièrement imposable sauf dans le cas d’un plan de sauvegarde de l’emploi où elle est alors exonérée.

Autre conseil : pensez au système du quotient ou à l’étalement pour alléger votre impôt.

L’étalement : vous divisez la prime par 4. La première année, vous remplissez le montant obtenu en case 1AJ ou 1BJ de votre déclaration d’impôt et les 3 années suivantes les cases 1AP à 1BP. L’intérêt : vous différez le paiement du surplus d’impôt sur plusieurs années.

Le quotient : vous déclarez la totalité de la prime dans la case 0XX (« Revenus exceptionnels »). L’intérêt : vous vous débarrassez de l’impôt en une seule fois tout en évitant sa progressivité.

Attention, il convient de ne pas confondre l’indemnité de départ volontaire à la retraite avec l’indemnité de mise à la retraite. Cette dernière est exonérée d’impôt sur le revenu dans la limite d’un certain plafond.

Vous pouvez aussi lire :

Retraite : calculer son indemnité de départ à la retraite ;

Bien anticiper votre départ à la retraite.