Impôts 2014 : les pensions alimentaires

Impôts 2014 : les pensions alimentaires

La pension alimentaire reçue d'un de vos proches en 2013 est imposable entre vos mains à hauteur du montant admis en déduction des revenus de celui qui vous l'a versée.

La rubrique « Pensions et rentes » de la déclaration comprend une ligne « Pensions alimentaires perçues ».

Elle vous concerne si vous percevez une pension alimentaire de votre conjoint ou ex-conjoint en vertu d’une décision de justice, pour l’entretien et l’éducation de vos enfants après un divorce, ou encore au titre du devoir de secours entre parents et enfants.

Vous êtes imposable à hauteur du montant déduit de ses revenus par votre débiteur. Le fisc appliquera sur le montant déclaré le même abattement de 10 % que celui appliqué sur vos retraites.

Vous devez également déclarer, en tant que pension alimentaire, la prestation compensatoire reçue sous forme de rente ainsi que celle reçue en capital si le versement est effectué sur une période supérieure à douze mois.

En cas de résidence alternée

Par exception, en cas de résidence alternée des enfants, si vous partagez la charge fiscale de vos enfants avec votre ex-conjoint, vous n’avez pas à déclarer la pension qu’il vous a versée.

De même, un ascendant qui se trouve dans une maison de retraite ou dans un hôpital et qui dispose de faibles ressources n’a pas à déclarer la pension alimentaire qui correspond au règlement direct de ses frais d’hospitalisation ou de séjour par ses enfants ou petits-enfants