Impôts 2014 : comment déclarer les salaires de ses enfants ?

Impôts 2014 : comment déclarer les salaires de ses enfants ?

Petit boulot, stage ou contrat d’apprentissage, votre enfant travaille pendant ses études. Comment déclarer ces salaires ou indemnités ? Bénéficient-ils d'exonérations ?

Peu importe l'âge de vos enfants, vous devez mentionner sur votre déclaration les revenus de vos enfants mineurs déclarés à votre charge et/ou des majeurs qui sont rattachés à votre foyer fiscal.

Job étudiant : quelle imposition ?

Les rémunérations d’activités exercées pendant les études, secondaires ou supérieures, ou exercées durant les congés scolaires ou universitaires, perçues par les personnes âgées de 25 ans au plus au 1er janvier 2013 sont exonérées à hauteur de trois Smic mensuels (valeur moyenne 2013) , c’est-à-dire 4 290 €. Seul l’excédent éventuel est à déclarer.

Attention ! Les salaires exonérés d'impôt ne sont pas pris en compte pour le calcul de la prime pour l'emploi (PPE). L'enfant salarié peut donc avoir intérêt à déclarer ses salaires pour la toucher, si son montant est supérieure à l’économie d’impôt procurée par l’exonération.

Indemnité de stage et salaire d'un apprenti exonérés d'impôt

Les indemnités de stage sont totalement exonérées d'impôt sous trois conditions :

  • il s’agit d’un stage obligatoire prévu au programme des études,
  • le stage ne dure pas plus de trois mois,
  • il est obligatoire ou nécessaire pour passer un examen ou un diplome.

Le salaire d’un apprenti – imposé en son nom propre ou avec ses parents – est exonéré à concurrence du Smic annuel brut (valeur moyenne 2013 : 17 162 €). Cette limite doit être ajustée selon le nombre de mois d'apprentissage dans l'année, le cas échéant.

L'exonération ne s'applique pas aux rémunérations perçues dans le cadre d'un contrat de professionnalisation ou d'insertion : contrats d’accompagnement dans l’emploi (CAE), contrats initiative emploi (CIE), contrats uniques d’insertion (CUI), contrats jeunes en entreprise (CJE)...