Impôt 2012 : les questions sur vos revenus locatifs

Impôt 2012 : les questions sur vos revenus locatifs

Vous avez des revenus provenant de la location. Comment déclarer ces revenus ?

Les revenus locatifs d'un logement étudiant

Je loue une pièce de mon appartement à une étudiante. Dois-je le déclarer ?

Tout loyer doit être déclaré, même s’il s’agit d’une chambre dans votre logement. La location d’une chambre meublée est imposable au titre des bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

Toutefois, si elle constitue la résidence principale de votre locataire, vous êtes exonéré d’impôt si le loyer ne dépasse pas 127 € par mètre carré et par an –174 € en Île-de-France – (chiffres 2011).

Ainsi, le loyer mensuel d’une chambre de 15 m2 ne doit pas excéder 158 € par mois (217 € en Île-de-France).

Les revenus locatifs d'un meublé

Nous louons quelques semaines par an un studio meublé que nous possédons dans une station de sports d’hiver. Pouvons-nous déduire nos frais ?

Les loyers meublés sont imposés au titre des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). S’ils n’excèdent pas 32 600 € par an, vous bénéficiez du régime micro-BIC.

Un abattement de 50 % est alors appliqué sur le montant des loyers perçus afin de prendre en compte les frais liés à cette location.

Si vos charges sont supérieures à 50 %, privilégiez le régime BIC classique, afin de déduire vos charges réelles. Dans les deux cas, vous indiquez le montant des loyers perçus, les services du fisc pratiquant eux-mêmes l’abattement.

Les revenus locatifs d'un garage

À titre amical, nous louons un garage à un voisin, est-ce imposable ?

Oui. Les recettes provenant de la location par un particulier d’un garage ou d’un emplacement de stationnement sont imposées dans la catégorie des revenus fonciers.

Si vos loyers n’excèdent pas 15 000 € par an, vous avez intérêt à choisir le « micro-foncier » : l’administration fiscale applique de façon automatique un abattement forfaitaire de 30 % sur les loyers encaissés, vous n’êtes donc imposé que sur 70 % des loyers.

Si vous estimez que vos charges sont plus importantes et que vous pouvez le justifier, optez pour le régime du « réel » et complétez le formulaire n° 2044. Il vous est proposé sur le site des impôts, si vous déclarez sur Internet. Si vous déposez une déclaration « papier », demandez-le à votre centre.

Quel est le régime d'un mobile home ?

Un mobile home est un meublé, assimilé à un habitat. Si vous louez le vôtre, vous devrez déclarer les loyers dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC).