Des bonus financiers pour les seniors

Des bonus financiers pour les seniors

Payer moins d’impôts et de cotisations sociales, voyager à petits prix… À partir de 60 ans, l’âge peut, dans certains cas, devenir un privilège.

Lors du passage à la retraite, les revenus diminuent. Il est alors temps de se mettre à rechercher les avantages auxquels votre âge vous donne droit.

Certains ne vous seront accordés que sous conditions de ressources ou en raison de votre état de santé. L’âge est en effet rarement une condition suffisante pour obtenir un privilège.

Bénéficier d'une exonération

Ainsi, si vous employez une aide à domicile, vous pouvez bénéficier d’une exonération totale des cotisations patronales d’assurances sociales (sauf accidents du travail) et d’allocations familiales sur les salaires versés à votre employé.

Les conditions pour en bénéficier

Condition : avoir au moins 60 ans, vivre seul(e) et avoir recours à une tierce personne pour accomplir les actes de la vie quotidienne ou percevoir l’allocation personnalisée d’autonomie (APA).

Vous êtes concerné(e) ? Déposez votre demande au Centre national du chèque emploi-service universel (Cesu) ou à l’Urssaf si vous n’utilisez pas de Cesu.

Si vous êtes en bonne santé, vous devez attendre l’âge de 70 ans pour bénéficier d’une partie de cet avantage. L’exonération vous sera accordée, mais partiellement : le montant des salaires exonérés est plafonné à soixante-cinq fois le Smic horaire par mois et par foyer (soit 566,15 € brut).

Les cotisations d’assurance-chômage, de retraite complémentaire, de prévoyance et les cotisations salariales restent dues à taux plein.

Impôts locaux à 60, 65 ou 75 ans

Les impôts locaux grèvent parfois lourdement les finances familiales. Les personnes disposant, entre autres conditions, de ressources modestes ont droit à divers dégrèvements de ces taxes au titre de leur résidence principale.

Par ailleurs, une aide est accordée aux contribuables dont le revenu fiscal 2008 est inférieur à 9 837 € pour la première part de quotient familial, majorée de 2 627 € par demi-part supplémentaire. Elle diffère selon leur âge :

  • À partir de 60 ans, ou s’ils sont titulaires de l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) ou de l’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI) : exonération de la taxe d’habitation, ce qui les dispense du paiement de la redevance audiovisuelle (les personnes non imposables de plus de 65 ans au 1er janvier 2004 continuent à bénéficier de cette exonération en 2009.).
  • De 65 ans à moins de 75 ans au 1er janvier de l’année d’imposition : dégrèvement d’office de la taxe foncière de 100 €.
  • À partir de 75 ans (ou perception de l’Aspa ou de l’ASI) : exonération d’office de la taxe foncière (la taxe d’enlèvement des ordures ménagères reste due).

Equipements conçus pour les personnes âgées ou handicapées

On le voit, lorsqu’il s’agit d’accorder un dégrèvement, l’Administration sait être précise. Mais il lui arrive aussi de faire preuve de tolérance.

C’est le cas si vous faites installer ou remplacer dans votre résidence principale des équipements permanents, conçus pour une personne "âgée ou handicapée" : équipements sanitaires ou de sécurité et d’accessibilité (appareils élévateurs, baignoire à porte, système de commande d’installations électriques, etc.). Ici, le fisc ne précise ni âge minimal ni importance du handicap.

Un crédit d'impôt pour les travaux

Un crédit d’impôt (déductible de l’impôt sur le revenu) égal à 25 % du montant des dépenses peut vous être accordé pour les travaux payés du 1er janvier 2005 au 31 décembre 2009 dans la limite, sur cette période, de 5 000 € pour une personne seule et de 10 000 € pour un couple (plus 400 € par personne à charge).

Il s’applique au calcul de l’impôt dû au titre de l’année de paiement des dépenses ou de l’année d’achèvement ou d’acquisition du logement s’il s’agit d’un logement neuf.

Des réductions pour les loisirs

Avec les loisirs, on revient à une condition d’âge précise. Accessible à partir de 60 ans, la carte Senior de la SNCF, valable pendant un an au prix de 56 € par personne, accorde des réductions allant de 25 à 50 % (25 % vers trente pays européens) sur les billets plein tarif.

Attention ! Parfois, il sera plus avantageux de s’y prendre à l’avance pour décrocher un billet Prems, ou de demander un billet annuel de congés payés. En revanche, avec la carte Senior, la réduction minimale s’applique même sur un billet pris au dernier moment.

Une aide à la complémentaire santé

Le montant de la réduction dont vous pouvez bénéficier sur votre cotisation annuelle à une complémentaire maladie s’élève à 400 €. L’attribution de cette aide est subordonnée à une double condition d’âge et de ressources.

Elle est accordée aux personnes âgées d’au moins 60 ans, dont les revenus dépassent de 20 % au plus le plafond de ressources de la CMU complémentaire (soit 8 936 € pour une personne seule, plafond majoré en fonction de la composition du foyer).

Renseignements auprès de votre caisse primaire d’assurance-maladie.

Des dispositions spécifiques en matière d'impôt sur le revenu concernent les retraités. Elles sont détaillées dans notre Guide fiscal 2009.

Et aussi sur Dossier familial