Bitcoin, Ethereum, Litecoin... Où acheter des crypto-monnaies en sécurité ?

Le bitcoin fait tourner les têtes grâce à ses performances mais il s'agit d'un actif risqué, très volatil et dont les gains sont taxés.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture

Ses performances donnent le tournis : le Bitcoin, la plus connue des crypto-monnaies, continue de s'envoler depuis le début de l'année 2021. Après une hausse de près de 400 % en 2020, il a même franchi le seuil de 50 000 $ l’unité (41 178 euros), mardi 16 février.

Mais au-delà de ces chiffres mirobolants, c’est la volatilité du Bitcoin qui impressionne : il valait moins de 10 000 dollars il y a encore un an, soit 5 fois moins que début mars. La pandémie de coronavirus et ses répercussions économiques ont donné un coup de pouce aux cours. De quoi faire rêver certains investisseurs.

Crypto-monnaies : attention aux arnaques

Mais attention, le Bitcoin, l’Ethereum ou autre Litecoin n’ont rien de commun avec les placements traditionnels puisqu’ils évoluent en dehors de l’écosystème financier traditionnel. Pire, de nombreux sites frauduleux fleurissent sur la toile malgré les mises en garde de l’Autorité des Marchés Financiers.

Il existe cependant des acteurs sérieux. Ainsi, quatre sociétés (CoinHouse, LGO Europe, Stackinsat et Sheeldmarket) ont déjà obtenu le statut de Prestataire de Services sur Actifs Numériques (PSAN) auprès de l’Autorité des Marchés Financiers, créé par la loi Pacte de mai 2019. Ce statut n’est pas obligatoire pour exercer l’activité d’achat et de vente de crypto-actifs, mais il constitue un gage de sérieux pour les investisseurs.

Côté fiscalité, les gains réalisés sur les crypto-monnaies sont soumis au prélèvement forfaitaire unique de 30 %, mais sont exonérés si la plus-value annuelle globale est inférieure à 305 euros. De plus, il faut déclarer ses comptes d’actifs numériques détenus à l’étranger dans le cadre d’un formulaire spécifique (N° 3916-Bis) lors de sa déclaration annuelle de revenus.

Consultez la liste noire de l’AMF

L’Autorité des Marchés Financier (AMF) met régulièrement en garde contre les sites frauduleux proposant d’acheter du Bitcoin et d’autres crypto monnaies. Consultez la liste noire de l’AMF avant d’acheter. Plus généralement, méfiez-vous des sites aux offres trop belles pour être vraies : si on vous promet de doubler votre salaire grâce au Bitcoin… Fuyez !

 

DF
Auteurs : Agnès Lambert  | Maxime Lorry
Article publié le 

Partager cet article :