Assurance-vie : le placement idéal ?

Réputée placement "préféré" des Français, l’assurance-vie sert à la fois à faire fructifier un capital, protéger sa famille, préparer sa retraite, organiser sa succession… dans un environnement fiscal privilégié.

  • Assurance-vie : un cadre fiscal privilégié

    Assurance-vie : un cadre fiscal privilégié

    Si le législateur a accordé de larges exonérations de taxes à l’assurance-vie, c’est pour inciter à sa souscription. Revue de détail des impôts auxquels ce produit permet d’échapper.

  • Assurance-vie : comment l’optimiser

    Assurance-vie : comment l’optimiser

    Une fois ouvert, un contrat se gère. L’épargnant délègue la gestion de son contrat monosupport en euros à la compagnie d’assurances. Mais si l’assuré veut une gestion particulière, il lui faut transformer son contrat.

  • Assurance-vie : la clause bénéficiaire

    Assurance-vie : la clause bénéficiaire

    Lorsque le souscripteur complète le formulaire d’adhésion à son contrat d’assurance-vie, il doit remplir une "clause bénéficiaire". Car l’assurance-vie n’est pas qu’un produit d’épargne, c’est aussi un outil pour protéger ses proches et leur laisser une somme d’argent après son décès.

  • Assurance-vie : choisir le bon contrat

    Assurance-vie : choisir le bon contrat

    Une fois ouvert, un contrat d’assurance-vie peut accompagner son détenteur tout au long de l’existence. Il est donc nécessaire d’en choisir un en mesure de s’adapter à toutes les étapes de la vie.