Assurance-vie : le placement idéal ?

Réputée placement "préféré" des Français, l’assurance-vie sert à la fois à faire fructifier un capital, protéger sa famille, préparer sa retraite, organiser sa succession… dans un environnement fiscal privilégié.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
  • Assurance-vie : un cadre fiscal privilégié

    Assurance-vie : un cadre fiscal privilégié

    Si le législateur a accordé de larges exonérations de taxes à l’assurance-vie, c’est pour inciter à sa souscription. Revue de détail des impôts auxquels ce produit permet d’échapper.

  • Assurance-vie : comment l’optimiser

    Assurance-vie : comment l’optimiser

    Une fois ouvert, un contrat se gère. L’épargnant délègue la gestion de son contrat monosupport en euros à la compagnie d’assurances. Mais si l’assuré veut une gestion particulière, il lui faut transformer son contrat.

  • Assurance-vie : la clause bénéficiaire

    Assurance-vie : la clause bénéficiaire

    Lorsque le souscripteur complète le formulaire d’adhésion à son contrat d’assurance-vie, il doit remplir une "clause bénéficiaire". Car l’assurance-vie n’est pas qu’un produit d’épargne, c’est aussi un outil pour protéger ses proches et leur laisser une somme d’argent après son décès.

  • Assurance-vie : choisir le bon contrat

    Assurance-vie : choisir le bon contrat

    Une fois ouvert, un contrat d’assurance-vie peut accompagner son détenteur tout au long de l’existence. Il est donc nécessaire d’en choisir un en mesure de s’adapter à toutes les étapes de la vie.