Les différentes façons de donner aux associations

Don en ligne, don par SMS, microdon, don gratuit… avec le développement du numérique, les possibilités de soutenir les associations se sont multipliées. 

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
4mn de lecture
Les dons effectués avant le 31 décembre 2019 permettront de bénéficier d'une réduction d'impôt sur la déclaration 2020.
© adobestock

Le 3 décembre a lieu la seconde édition en France du “Giving Tuesday”, un événement organisé pour encourager la générosité et la solidarité en célébrant le don sous toutes ses formes. Nolwenn Poupon, responsable de la communication et des études de France générosités, signale: «Il a été prouvé scientifiquement que faire un don permet de ressentir des émotions positives et alimente un bien-être durable, les personnes qui donnent à des associations étant en moyenne plus satisfaites de leur vie que celles qui ne donnent pas.» Une bonne raison pour se montrer généreux.

Les dons en nature

> Toute association peut recevoir des dons manuels, c’est-à-dire de la main à la main, en argent (chèque, espèces, virement automatique) et également en nature (vêtements, produits alimentaires ou d’hygiène, livres, bijoux, matériel informatique, meubles, jouets, fournitures scolaires, vaisselle, tableaux, etc.). Renseignez-vous auprès des différentes associations pour savoir quels objets elles acceptent. Les titres-restaurant, les chèques-vacances et les chèques-cadeaux en cours de validité sont acceptés.

> Certaines associations qui luttent contre la faim, comme le Secours populaire, les Restos du cœur, Action contre la faim ou encore la Croix-Rouge française, sont habilitées à recevoir des  titres-restaurant périmés. Les dons en nature à des associations d’intérêt général ouvrent droit à une réduction d’impôt. C’est vous qui estimez la valeur de votre don. Avant de vous remettre le reçu fiscal, l’association vérifie si l’évaluation correspond bien à la valeur réelle de l’objet. À noter que les dons de titres-restaurant, même périmés, vous donnent droit à une réduction d’impôt.

41 % des dons de 2018 ont été réalisés au dernier trimestre de l’année.
France générosités, chiffres 2018.

 

Les dons en ligne

> La très grande majorité des associations caritatives faisant appel à la générosité du public ont mis en place sur leur site internet la possibilité d’effectuer des dons ponctuels en ligne. Avant de communiquer vos coordonnées bancaires, vérifiez que le site est bien sécurisé.

> Sur internet encore, pour financer leurs actions, de nombreuses associations choisissent de faire appel au “crowdfunding”, ou financement participatif, sur les plateformes comme HelloAsso, Ma Belle Tribu, Ulule ou KissKissBankBank. Attention, seuls les dons sans contrepartie ou avec des contreparties de faible valeur – moins de 25% du montant total du don et dans une limite de 65 euros – permettent de bénéficier d’une réduction fiscale.

Les dons par SMS

> Certaines associations offrent la possibilité de réaliser des petits dons (au maximum 20 euros par organisme, par abonné et par  mois) par SMS. L’envoi du message est gratuit et le montant du don est prélevé directement sur la facture téléphonique. L’opérateur reverse les sommes collectées à l’association, sans transmettre l’identité du donateur. Si vous souhaitez bénéficier d’un reçu fiscal, il vous faudra tout de même fournir vos coordonnées à l’association bénéficiaire du don.

Les microdons

> Depuis dix ans, la start-up MicroDON a mis en place des dispositifs pour permettre à chacun de réaliser des dons de petits montants (de quelques centimes à quelques euros). À titre d’exemple, le microdon réalisé au moment du passage en caisse en arrondissant la note à l’euro supérieur permet de donner à une association soutenue par le magasin. Des microdons peuvent également être effectués sur vos achats en ligne, sur votre bulletin de salaire ou sur votre relevé bancaire.

Les dons gratuits

> Grâce au numérique, il est désormais possible de faire des dons à des associations sans débourser un centime. Comment ? En utilisant le moteur de recherche solidaire Lilo, vous générez des gouttes d’eau virtuelles que vous pourrez ensuite attribuer à une ou plusieurs associations. Gouttes d’eau ensuite transformées en sommes d’argent par Lilo. Autre exemple, sur la plateforme Goodeed, en visionnant des publicités d’une vingtaine de secondes, les internautes contribuent à financer des projets associatifs.

QUELLE RÉDUCTION D’IMPÔT, POUR QUEL DON ?

Les dons aux associations d’intérêt général permettent de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu de 66% du montant versé, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Lorsque le montant des dons dépasse la limite de 20% du revenu imposable, l’excédent est reporté sur les cinq années suivantes. Si vous effectuez un don à un organisme d’aide aux personnes en difficulté fournissant gratuitement des repas, des soins ou favorisant le logement, vous bénéficierez d’une réduction d’impôt s’élevant à 75% du montant de votre don, dans la limite de 546 euros (plafond 2019). Pour les dons effectués avant le 31 décembre 2019 pour la restauration de Notre-Dame de Paris, un régime fiscal spécial s’applique. Dans la limite de 1000 euros, la réduction d’impôt sur le revenu sera de 75% du montant du don ; pour la partie des versements supérieurs à 1000 euros, la réduction d’impôt sera de 66%.

 

df
Anne Le Mouëllic
Publié le

Partager cet article :