Donner ou prêter de l'argent à ses proches

Quelle belle intention d’aider financièrement un des siens ! Mais gare aux opérations menées à la légère, susceptibles de déboucher sur un conflit familial ou fiscal.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
9mn de lecture
Don ou prêt d'argent à sa famille ou amis
© Istock / malerapaso

Un présent d’usage : pour un événement particulier

Vous pouvez remettre un présent d’usage, qui porte sur tout type de biens (liquidités, bijoux, meubles), à l’exception de l’immobilier. Sa particularité : « Il doit être effectué à l’occasion d’un événement particulier, comme un anniversaire ou un mariage, et son montant doit être modéré par rapport à votre patrimoine », indique Rozenn Le Beller, notaire à Lanester (Morbihan). Il n’existe pas de montant précis permettant de distinguer un présent d’usage, qui n’est pas à déclarer au fisc, d’une donation. Une voiture neuve offerte au petit dernier à la fin de ses études pourra en effet être considérée comme un présent d’usage dans une famille très fortunée, mais risquerait d’être requalifiée en donation dans une famille plus modeste.

► À noter : rien ne vous empêche de faire un présent d’usage à une personne en dehors de votre famille.

df
Agnès Lambert
Publié le

Partager cet article :