Donation : bien mesurer les effets de sa générosité

Donner pour aider des membres de sa famille, ses enfants, ses petits enfants, des parents ou des proches. De plus en plus de Français le font. Ils donnent également à des associations : plus de sept milliards d’euros en 2018. Mais ce geste, parfois très spontané, doit être réfléchi car il a des conséquences fiscales très importantes et il doit toujours être déclaré à l’administration fiscale. Choisir entre donation et prêt, donner à son conjoint survivant ou à un nouveau conjoint, quel montant, à qui, donner des parts sociales d’une SCI, passer par un notaire ou non, toutes ces questions trouvent leur réponses ici.