Prêt immobilier, crédit à la consommation... Faut-il regrouper tous ses emprunts ?

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
© seb_ra

Tout dépend de votre situation personnelle. Si vous avez plusieurs crédits en cours et besoin de réduire le montant global que vous remboursez chaque mois, ou si vous devez réaliser un nouveau prêt et souhaitez diminuer votre taux d’endettement afin de l’obtenir, fusionner tous vos emprunts (consommation, immobilier...) au sein d’un seul crédit à taux et à durée unique peut s’avérer judicieux. Vous n’avez alors plus qu’une seule mensualité à régler et pouvez adapter celle-ci à vos capacités de remboursement.

Des frais à prévoir

Toute opération de rachat de crédit génère des frais qui diffèrent selon le montant des prêts à regrouper et de la nature de ces derniers. Ainsi, vous pouvez payer des pénalités de remboursement anticipé et des frais de banque, d’hypothèque, de notaire... Comptez en moyenne 3 à 6 % des sommes empruntées. De plus, un allègement de votre mensualité se traduit souvent par une durée de remboursement plus longue. D’où une augmentation du coût global de votre crédit.

En général, les taux proposés sont plus élevés que ceux d’un crédit classique (de 0,10 à 1 % de plus). Ils dépendent aussi du type de prêts regroupés et de leur proportion dans la somme totale empruntée. Exemple, si la part des emprunts immobiliers représente plus de 60 % du montant de l’opération, le taux appliqué est celui du rachat de crédits immobiliers. A contrario, c’est celui des crédits à la consommation qui prévaut. Or, traditionnellement, ce dernier est supérieur.

Comparer les offres

Les banques que vous allez solliciter ont besoin de connaître votre situation personnelle et financière. Pour que votre dossier soit étudié, vous devez leur fournir des documents (tableaux d’amortissement de vos crédits en cours, relevés bancaires...). Taux, durée, assurance, frais de dossier, délai de traitement de votre demande... D’un établissement bancaire à l’autre, les conditions d’un regroupement de crédits varient. N’hésitez donc pas à faire le tour d’entre eux ou à faire appel à un courtier pour comparer les offres du marché.

Bon à savoir : un refus est possible

Salarié, retraité, indépendant... Le regroupement de crédits est ouvert à tous. Compte tenu du contexte économique actuel, avec la multiplication du chômage partiel et du risque accru de licenciement, les banques sont néanmoins plus regardantes.

A lire aussi

Auteur : 
Avec Sylvain Lefèvre, président de La Centrale de financement.
Article mis à jour