Thermomix, Magimix, Moulinex... Quel robot choisir pour ma cuisine ?

6 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© Merpics - iStock

Quels sont les différents types de robots ?

Il en existe trois :

Les appareils électriques « monodédiés », c’est-à-dire limités à une seule tâche : presse-agrumes ; centrifugeuses ; hachoirs ; mixers ; blenders chauffants, sauciers, robots pâtissiers… ;

Les appareils multifonctions, chargés de tout faire ou presque dans un solide bol en matière plastique. À condition toutefois d’être équipés de nombreux accessoires.

Les robots cuiseurs (ou multicuiseurs), en plus de toutes les corvées de coupe, de mixage, de brassage, etc., ils cuisent, mijotent, chauffent dans une cuve en inox.

Astuces

Quel qu’il soit, le robot est utile pour « cuisiner plus sain, sans conservateur ou autre additif, à partir de produits frais ou surgelés. C’est le retour du fait-maison face au tout fait », explique Nathalie Gamby, directrice marketing et expérience client chez Vorwerk France (Thermomix®).

Où le placer dans la cuisine ?

Quel que soit votre robot (multifonction ou cuiseur), mieux vaut qu’il trouve sa place à demeure sur le plan de travail de votre cuisine plutôt que dans un placard. Car, outre leur encombrement, sans compter celui de leurs accessoires, ces machines pèsent leur poids : de 3 à 7 kilos pour les robots multifonctions et jusqu’à 11 kilos pour les robots cuiseurs.

Astuces

Pour en tirer parti à tout moment, le robot doit être toujours branché et prêt à être utilisé.

Quel entretien demande-t-il ?

À part les accessoires pour centrifuger les fruits et légumes toujours pénibles à nettoyer, les autres ustensiles et les bols en plastique ou en acier inoxydable s’entretiennent facilement. Ces accessoires peuvent être nettoyés avec un peu d’eau chaude et de liquide vaisselle : faites tourner le robot une minute et c’est propre. Autre solution : les placer au lave-vaisselle.

Astuces

N’introduisez jamais dans la trappe de visite une cuillère, un couteau afin de mélanger, décoller… Attendez toujours que le moteur soit éteint. Sinon, vous allez le griller.

Combien ça coûte ?

Entre le simple robot offrant quelques fonctions et celui qui, en prime, cuit, les prix s’envolent. Comptez entre 60 euros pour un produit d’entrée de gamme et quelque 1 500 euros pour un produit très sophistiqué et connecté. Certes, les matériaux, les moteurs (donc la durabilité), les fonctions et les services sont différents. Mais mieux vaut mesurer ses besoins et la fréquence d’utilisation envisagée avant de s’engager dans une grosse dépense.

Attention au coût lié à l’usage : avec Thermomix®, idéalement, vous vous abonnerez à la plateforme Cookidoo® (36 euros par an) pour profiter au maximum de toutes les fonctionnalités et de nouvelles recettes. Bien entendu, plus une machine est puissante, plus vous utiliserez sa vitesse maximum et plus elle consommera d’électricité.

Astuces

Vérifiez que le robot est livré avec le maximum d’accessoires, sinon, il faudra payer 30, voire plus de 100 euros pour ajouter chaque équipement nécessaire à une nouvelle fonction (pour monter les œufs en neige ou centrifuger des fruits, par exemple).

Si vous envisagez de vous équiper progressivement, vérifiez si ces accessoires existent (tous les modèles n’en disposent pas) et s’ils seront encore commercialisés dans quelques années.

Quelles sont les spécificités des robots cuiseurs ?

Ils promettent un gain de temps pour les cuisiniers débutants comme pour les plus aguerris. Il suffit de sélectionner le programme correspondant au plat choisi et d’ajouter les ingrédients. Ils gèrent aussi bien la puissance de chauffe que la durée de cuisson, le poids des ingrédients, etc. Ceux qui sont dits connectés (avec un écran tactile sur la machine ou une connection via un portable, une tablette ou un ordinateur, bénéficiant de mises à jour des programmes, etc.) vous guident pas à pas. Vous choisissez une recette et, à chaque étape, ils vous expliquent ce qu’il faut faire : un bip vous avertit quand vous devez intervenir, quand c’est fini. Ils peuvent ainsi remplacer Cocotte-Minute, casserole, poêle, faitout, minifour, yaourtière, cuit-vapeur, bouilloire, rice-cooker, sorbetière, machine à pain et même la balance, puisqu’elle est intégrée à beaucoup de modèles. 

Astuces

Pour obtenir des mélanges homogènes, coupez les ingrédients en gros morceaux avant de les hacher. Ce conseil vaut aussi pour les robots qui ne cuisent pas.

À qui convient le robot multifonction ?

Si vous êtes attaché à votre super cocotte en fonte pour y mijoter des heures un pot-au-feu ou un bœuf bourguignon, à vos plats en terre pour concocter un gigot de sept heures ou un tajine maison, un simple robot multifonction qui vous aide à malaxer la pâte à tarte, à râper les carottes, émincer les concombres ou hacher la viande devrait vous suffire.

Astuces

pour réaliser une purée de carottes, par exemple, « mieux vaut procéder la plupart du temps par petites étapes, en utilisant la fonction pulse qui permet de contrôler la texture souhaitée », recommande le chef cuisinier Didier Lehmann.

Et le robot cuiseur ?

Si vous n’êtes pas un as de la cuisine, un robot cuiseur peut être d’une aide précieuse : « notre Thermomix® TM5, que nous avons acheté il y a déjà cinq ans, nous a donné envie de cuisiner, à mon mari comme à moi, et nous faisons de plus en plus de petits plats facilement : des riz au lait, des sauces et même des glaces, de la pâte à pain… », explique Odile, de Charenton-le-Pont (94). Le robot ne permet pas de cuire plus vite qu’un plat posé sur le feu ou mis au four, mais son utilisation fait gagner du temps : « on peut en effet enchaîner les tâches (une sonnerie vous prévient quand il faut passer à autre chose) ; par exemple, cuire à la vapeur et en même dans le robot des pommes de terre et un poisson et continuer sur la confection d’une sauce dans ce même robot. Et tout ça en utilisant moins d’ustensiles de cuisine et donc en ayant à la fin moins de vaisselle et de rangement à faire », précise Odile. Ce qui ne l’empêche pas, pour ses blanquettes de veau ou autres plats demandant une cuisson longue, de préférer tout de même la méthode traditionnelle, dans ses faitouts habituels : « la viande nous semble plus moelleuse, plus goûteuse ainsi ».

Astuces

Pour une famille de 2 à 6 personnes, un bol d’une contenance de 2 litres suffit. Si vous avez chaque jour beaucoup de bouches à nourrir ou invitez fréquemment de nombreux convives, voyez plus grand, mais inutile de vous suréquiper.

Notre sélection de robots multifonctions ou cuiseurs

 Robots multifonctionsRobots cuiseurs
MarqueFagor FG505Magimix 18373F CS 3200XLPEM BLP-150H.Koenig HK8Kenwood CookEasy+ CCL50.A9CPMoulinex HF934510 I-Companion Touch XLThermomix® TM6
Connecténonnonnonnonouiouioui
Prix60 €300 €146 €260 €900 €1 300 €1 360 €
Capacité2,1 l2,6 l1,5 l2 l4,5 l4,5 l2,2 l
Fonctions7 fonctions 3 vitesses7 fonctions 1 vitesse4 fonctions 2 vitesses31 fonctions 10 vitesses15 fonctions 12 vitesses14 fonctions, 13 vitesses11 fonctions 11 vitesses
Puissance800 W650 W1 450 W700 W550 W1 550 W1 500 W

Minirobots cuiseurs pour bébé, indispensables ou pas ?

Les parents peuvent être tentés de s’équiper d’un minirobot mixeur et cuiseur (à la vapeur, pour préserver les vitamines), capable aussi de décongeler, de réchauffer des petits pots : Béaba, Babymoov… Le prix, entre 100 et 200 euros, en vaut-il la chandelle ? Pas vraiment si on possède déjà un robot cuiseur, il suffira de l’utiliser avec des petites quantités. Sinon, vérifiez la contenance du bol, le temps de cuisson, la présence d’une balance intégrée, la possibilité ou non de préparer deux, trois repas ou plus… Les nouveaux modèles sont souvent équipés de deux bols.

 

A lire aussi