Comment revendre son smartphone au meilleur prix ?

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
8mn de lecture
© Bet_Noire - iStock

Près de 30 millions de téléphones portables sont vendus chaque année en France, mais seulement 5 à 9 millions sont donnés ou revendus entre particuliers ou à des professionnels du reconditionnement, selon une étude réalisée par Elabe pour Ecosystem, l’éco-organisme en charge de la gestion de la collecte et du recyclage des déchets électroniques et électriques.

Si 73 % des Français préfèrent acheter leur smartphone neuf, 13 % optent pour l’occasion, par conviction environnementale ou par souci d’économies. En revanche, encore trop peu pensent à remettre leurs mobiles sur le marché : autour de 100 millions, plus ou moins récents, dormiraient dans des tiroirs, selon un rapport parlementaire du Sénat, alors qu’ils ont une valeur marchande et pourraient vivre une seconde vie. Car aujourd’hui, les solutions pour vendre son mobile sont nombreuses.

À la clé : de l’argent frais, un renouvellement pour un smartphone neuf moins cher ou des bons d’achat à dépenser dans de grandes enseignes. Alors, à qui revendre votre portable ?

Vendre à un spécialiste du reconditionnement

49 % des Français se disent prêts à acheter un smartphone reconditionné, selon un sondage réalisé par l’entreprise de reconditionnement Smaaart. Une aubaine pour les vendeurs qui ont l’embarras du choix puisqu’une dizaine de spécialistes en ligne (Certideal, Recommerce, Yesyes, Smaaart...) proposent de racheter leurs mobiles.

Le principe ? Vous détaillez la marque, le modèle et l’état de votre smartphone pour obtenir un tarif d’achat. Mais difficile de se repérer dans cette nébuleuse. « Les disparités de prix proposés sont importantes », souligne Gaël Brouard, président-directeur général de CompaRecycle, un comparateur écoresponsable de reprise de produits hightech qui permet d’obtenir une évaluation d’achat par les entreprises en ligne et physiques. Et une fois le téléphone envoyé par colis ou via un point relais, et examiné par le reconditionneur sous toutes les coutures, son prix peut être revu à la baisse.

« C’est pourquoi il faut se montrer le plus honnête possible en précisant bien les défauts du smartphone (rayures, chocs, dysfonctionnements...) », conseille Gaël Brouard. Ainsi, si vous optez pour l’envoi par colis, prenez des photos pour contester l’état de votre appareil, s’il y a lieu. Choisissez aussi une entreprise dont le service client est en France en vérifiant sa localisation dans les rubriques « Contacts » ou « Service après-vente » de son site.

Vendre à un particulier

Les avantages d’une vente de gré à gré ? « Effectuer une transaction plus rapide et tirer un meilleur prix de votre smartphone puisqu’aucun intermédiaire professionnel ne viendra prélever sa marge pour le remettre en état ou le reconditionner », constate Mathilde Hunou, directrice du département Biens de consommation chez Leboncoin Groupe.

Première étape pour réussir l’opération : évaluer sa valeur au plus juste en compulsant les annonces similaires (modèle, état général) sur les grands sites d’annonces ou de biens d’occasion (Leboncoin, Rakuten, eBay...) pour bien se positionner par rapport aux vendeurs concurrents. Il faut ensuite rédiger une annonce détaillée qui répond à toutes les questions qu’un acheteur peut se poser. Utiliser ces mêmes sites permet d’offrir à votre mobile une visibilité optimale. Vous pouvez même l’augmenter en partageant votre annonce sur vos réseaux sociaux. Un acheteur vous contacte ? « Échangez le plus possible avec lui pour estimer son sérieux », conseille Mathilde Hunou. Puis vérifiez sa réputation en consultant les avis laissés par d’autres internautes lors de précédents achats.

L’affaire est conclue ? L’acheteur peut choisir d’utiliser les systèmes de transaction interne de ces sites qui séquestrent l’argent qui doit vous être versé tant qu’il n’a pas reçu et inspecté le produit. L’alternative : une remise en mains propres avec paiement en liquide. « L’acheteur pourra être rassuré en manipulant l’appareil, en vérifiant qu’il fonctionne bien », détaille Mathilde Hunou. De votre côté, vous pourrez à ce moment lui présenter un certificat de vente (ou lettre de cession), à faire signer par les deux parties (modèles à télécharger en ligne), pour attester de la transaction. Ce qui permet notamment, si votre téléphone est encore sous garantie, de procéder au transfert de propriété de celui-ci.

© DF

Vendre à son opérateur télécoms

Sur les quatre grands opérateurs nationaux, trois proposent un service de reprise de vos anciens smartphones : Bouygues, Orange et SFR. Seuls les deux premiers permettent d’obtenir une proposition ferme de leur prix de rachat en boutique. Mais aussi de bénéficier de bonus pour l’achat d’un nouvel appareil, entre 50 et 100 euros en général, selon les modèles, plus pour des mobiles haut de gamme récents.

SFR va à rebours : il impose d’abord l’achat d’un nouveau smartphone puis reprend votre ancien contre un bon d’achat à dépenser seulement dans son rayon « accessoires ». Bouygues (Recyclage-mobiles.bouyguestelecom.fr), SFR (Recyclage- mobile.sfr.fr) et les boutiques Orange proposent aussi une reprise directe des smartphones. Mais dans tous les cas, selon nos simulations, les opérateurs ne sont pas les plus généreux. D’où l’intérêt d’utiliser les comparateurs comme Comparecycle.com, Vendremonmobile.com ou celui de l’Ariase (Ariase.com/mobile/reprise-telephone) pour trouver l’acheteur le mieux disant avant de vous décider. 

© DF

Vendre à un magasin d'occasion

Les magasins spécialisés dans la revente de produits de seconde main, type Easy Cash, Cash Converters, Cash Express ou Happy Cash, rachètent votre ancien mobile en liquide ou par chèque si sa valeur est supérieure à 750 euros. Leur atout : la proximité et l’immédiateté. Votre appareil est ausculté devant vous au comptoir, un prix vous est proposé. Libre à vous de l’accepter ou de le décliner.

Vous pouvez aussi tenter une négociation. Si les tarifs proposés sont souvent plus intéressants qu’auprès des opérateurs ou de la grande distribution, une précaution s’impose avant de leur confier votre mobile : bien effacer toutes vos données. « Contrairement aux autres acteurs du secteur, ils n’utilisent pas de logiciels professionnels d’effacement de données (personnelles, bancaires...), ces dernières pouvant être récupérées par des acheteurs mal intentionnés, même si le smartphone a été réinitialisé », alerte Gaël Brouard. Pour le rendre vierge de toute trace, utilisez des applications spécialisées, comme iMyFone Umate pour les systèmes iOS ou Dr.Fone pour les Android. 

« Votre check-list pour réussir la vente »

L'avis de Mathilde Hunou, directrice du département Biens de consommation chez LeBonCoin Groupe.

  • Rédigez une annonce la plus détaillée possible afin qu’elle remonte parmi les premières dans les moteurs de recherche des sites de vente entre particuliers. Indiquez la marque du smartphone, le modèle, la couleur, la capacité de stockage, l’autonomie moyenne de la batterie et s’il est fourni avec emballage et accessoires d’origine.
  • Décrivez honnêtement l’état du téléphone en indiquant tous les défauts (rayures, bosses...). Nettoyez-le puis prenez-le en photo sur un fond blanc, de face, écran allumé, et de dos. Faites aussi des clichés des défauts. Précisez s’il est encore sous garantie et si vous disposez de la facture.
  • Vous avez acheté votre smartphone à un opérateur ? Appelez-le pour le débloquer (ou « désimlocker ») pour qu’il soit compatible avec tous les réseaux, ou réalisez l’opération sur votre espace client en ligne.
  • Préparez l’appareil : sauvegardez vos données (applis, photos...) et contacts sur un autre smartphone avec une application spéciale ou dans le service cloud du constructeur. Ôtez la carte SIM et la carte micro-SD de stockage complémentaire, s’il y en a une.
  • Dissociez tous vos comptes du smartphone (Google, iCloud) et procédez à l’effacement de toutes vos données personnelles depuis les paramètres (réinitialisation, remise aux valeurs d’usine...).

Vendre à la grande distribution

À la Fnac, chez Boulanger ou Auchan, vendre son smartphone peut être une très bonne affaire. D’abord, si vous souhaitez changer d’appareil. Comme chez certains opérateurs, des bonus accordés par les constructeurs s’ajoutent au prix de reprise. « Par exemple, 100 euros si vous achetez le dernier Samsung S20 5G, ce qui permet au consommateur de renouveler son équipement et de savoir que son ancien mobile sera valorisé en étant reconditionné, si son état le permet », explique Gaël Brouard. La solution permet aussi d’utiliser l’argent récupéré pour d’autres achats. Ces grandes enseignes donnent le choix de transformer la valeur de votre ancien appareil en bons d’achat ou en cartes cadeau à dépenser dans tous leurs rayons.

Donner : la bonne idée 

Vous conservez de vieux smartphones qui ont peu ou plus de valeur marchande ? Faites-en don pour qu’ils soient recyclés ou remis en état de marche. Par exemple, le site Jedonnemontelephone.fr permet de les envoyer gratuitement aux Ateliers du bocage, une société du réseau Emmaüs France, qui leur offre une seconde jeunesse pour les revendre ensuite à prix solidaire.

 

A lire aussi