Comment bien choisir sa sorbetière ou sa turbine à glace ?

6 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© kerdkanno - iStock

Comment fonctionnent-elles ?

Sorbetières et turbines à glace disposent toutes d’un moteur, d’une cuve et d’un mélangeur (hélice ou pale). Dans la cuve, vous versez une base (un « mix », dans le jargon des artisans glaciers) qui est le plus souvent une purée de fruits pour les sorbets, une crème anglaise pour les glaces traditionnelles. Il suffit ensuite de mettre le moteur en marche pour faire tourner la pale, afin que le mélange « foisonne », c’est-à-dire prenne du volume. Les sorbetières fonctionnent avec un accumulateur de froid (un liquide réfrigérant) qui entoure une cuve à placer dans votre congélateur. Celles-ci conservent le froid mais n’en produisent pas. Dès que vous mettez en route le petit moteur, la pale tourne et, au contact du froid, le « mix » se transforme progressivement en glace.

Les turbines possèdent un moteur plus puissant mais, surtout, grande différence avec les sorbetières, leur propre système de refroidissement. Elles fabriquent le froid et sont totalement autonomes. De plus, elles proposent souvent des programmes automatiques permettant de choisir la texture et la consistance des glaces (plus ou moins onctueuse, plus ou moins dure). On peut ainsi réaliser des glaces italiennes et des yaourts glacés.

Astuces

Combien de litres de glace produisent-elles ?

Les cuves des sorbetières ont généralement une capacité qui varie de 1 à 1,6 litre. Celle des turbines est souvent plus importante. Vous pouvez ainsi fabriquer jusqu’à 3 litres de glace et surtout enchaîner les préparations puisque vous n’avez pas à attendre que la cuve soit réfrigérée.

En général, un litre de glace suffit pour satisfaire quatre à six personnes. Il faut environ 600 ml de préparation pour obtenir un litre de dessert.

Astuces

Quel temps de préparation faut-il prévoir ?

La cuve avec accumulateur de froid d’une sorbetière doit séjourner au congélateur entre dix et vingt-quatre heures, selon les modèles. Pensez à cette contrainte si vous avez besoin de fabriquer plusieurs glaces pour la même occasion, afin de marier saveurs et couleurs (pour une bûche, par exemple). Il faudra attendre à chaque fois la nouvelle réfrigération de la cuve avant de vous lancer dans la confection d’un nouveau parfum.

Selon que vous préférez une glace onctueuse ou plus dure, vous devez surveiller vous-même la préparation. La turbine à glace échappe à ces contraintes. Non seulement, elle fabrique le froid toute seule et est prête à l’emploi immédiatement, mais en plus, elle offre des programmations et s’arrête d’elle-même quand la texture de la glace choisie est atteinte. Elle bascule sur le mode conservation au froid automatiquement (une ou deux heures, selon les modèles). Vous n’avez donc pas besoin de surveiller de près le mélange en cours.

Selon les modèles et la texture demandée, comptez environ de trente à soixante minutes de fonctionnement.

Nos conseils de préparation

  • Refroidissez le « mix » au réfrigérateur avant de le verser dans la cuve.
  • Si vous utilisez une sorbetière, ne laissez jamais votre pale dans la cuve réfrigérante avec le mélange sans la faire tourner, elle risquerait d’y rester collée. Mettez le moteur en marche juste avant de verser la préparation.
  • Préférez un modèle avec couvercle transparent, idéal pour voir le cycle de fabrication en cours. En prime, un modèle avec trappe vous permet d’ajouter des pépites de chocolat ou des raisins, lors du processus de confection, lorsque la glace commence juste à prendre, sans avoir à ouvrir complètement l’appareil, voire à l’arrêter.
  • Avec une sorbetière, si vous voulez faire plusieurs glaces à la suite, achetez une seconde cuve (comptez une trentaine d’euros) pour toujours en avoir une au congélateur, prête à l’usage, pour gagner du temps.

Quelle place prennent-elles ?

Les sorbetières sont moins volumineuses et moins lourdes (2 kilos, en général) que les turbines à glace (qui pèsent souvent plus de 10 kilos) et elles peuvent être rangées plus facilement dans un placard.

L’idéal est de trouver une place pour la sorbetière ou la turbine à glace sur le plan de travail de la cuisine. Sinon, après quelques utilisations, l’appareil sera vite relégué aux oubliettes avec la machine à pain, la centrifugeuse, la yaourtière, etc.

135 et 165 calories : ce sont, respectivement, en moyenne, les teneurs en calories de trois boules de sorbet et trois boules de crème glacée. (Source : Santé Magazine)

Comment les entretenir ?

En plus du carnet de recettes, les machines sont livrées avec un petit livret d’entretien riche en conseils à bien respecter en vue de ménager cet investissement. Les sorbetières ont une cuve en plastique ou en aluminium moins résistante que les cuves en inox des turbines à glace.

Dans tous les cas, l’entretien est plutôt facile. Il faut un peu racler les bords et, pour les sorbetières à accumulation, attendre que la cuve ne soit plus glacée pour éliminer tous les restes collés aux bords réfrigérés. Elle se rince à l’eau tiède. Les pales, hélices ou mélangeurs et le couvercle, en plastique, s’enlèvent et passent au lave-vaisselle, plus ou moins facilement selon qu’ils présentent des recoins ou pas...

Quant à la consommation électrique, elle est négligeable pour les sorbetières (puissance de 6 à 15 W) puisque le froid est produit par le congélateur (la consommation électrique se fait donc avant) et plus importante pour les turbines (puissance jusqu’à 180 W) qui produisent elles-mêmes le froid.

Nos conseils de nettoyage

  • Veillez à ce que les ingrédients ne dépassent pas 60 % de la contenance du bol amovible car la glace gagne du volume au fur et à mesure qu’elle se forme (c’est le fameux « foisonnement »). Vous éviterez les débordements et surtout le blocage de la machine.
  • Après le nettoyage à l’eau, séchez soigneusement les sorbetières à accumulation, notamment à l’encoche du bol destinée à caler le couvercle. En effet, si de la glace se forme à cet endroit lors du stockage dans le congélateur, le couvercle ne se placera pas correctement et empêchera la sorbetière de fonctionner.
  • Évitez de racler la cuve avec un objet métallique, utilisez une spatule en bois ou en plastique pour ne pas la rayer.
  • Préférez les équipements garantis d’office, et donc sans frais supplémentaires, au moins trois ans. Les pièces sont parfois garanties plus longtemps que la main-d’œuvre.
© DF
A lire aussi