Acheter un smartphone reconditionné

8 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Un smartphone et des outils pour le réparer
© Istock

Acheter un smartphone reconditionné pour des raisons économiques ou écologiques séduit 49 % des Français. Mais seulement 28 % ont franchi le pas, selon un sondage réalisé par l’entreprise de reconditionnement Smaaart et l’Ifop, en octobre 2019. Cette frilosité s’explique par de multiples freins psychologiques :

  • 52 % des sondés craignent que le téléphone tombe en panne
  • 26 % que son autonomie soit mauvaise
  • 16 % que la garantie ne puisse pas être mise en œuvre en cas de pépin...

Autant de points sensibles à déminer avant l’achat.

Mobile d’occasion contre modèle reconditionné

Ils ont un point en commun : tous deux ont été sortis de leur emballage d’origine ou/et déjà utilisés. Le téléphone portable d'occasion est vendu en l’état, avec ses potentiels dysfonctionnements, alors que l’autre vit une seconde jeunesse, après être passé entre les mains d’une entreprise spécialisée. « Il va suivre tout un processus, à commencer par la vérification qu’il n’est pas blacklisté (perdu ou volé) et l’effacement des données personnelles de l’ancien propriétaire, détaille Jean-Christophe Estoudre, président de Smaaart. Après un diagnostic pour évaluer son aspect extérieur et son état de fonctionnement, vient l’étape du reconditionnement. Celle-ci consiste à changer les pièces défectueuses (écran, éventuellement batterie, boutons, antenne wifi, GPS, etc.) et à désinfecter l’appareil, avant une remise en vente sous garantie. »

Reste qu’il n’existe aucune définition juridique d’un produit reconditionné, « ce qui veut dire que cela peut être un produit qui n’a jamais été utilisé et dont l’emballage a été simplement changé, ou bien un smartphone qui a déjà été utilisé, puis remis en état de fonctionnement », prévient Yoni Ohana, cofondateur de Litige.fr.

Vérifier la réputation du vendeur

Apple étant le seul constructeur à proposer sur son site des iPhones qu’il remet lui-même en fonction (Apple.com/fr/shop/refurbished), les smartphones reconditionnés se débusquent auprès de spécialistes et des opérateurs mobiles, les premiers alimentant souvent les seconds, par exemple Recommerce pour Orange. Ils figurent aussi dans les catalogues des grands e-commerçants (Amazon, Darty, Fnac ou Rueducommerce, etc.), aux côtés des mobiles neufs.

Mais attention, sur ces sites, les reconditionnés sont à la fois proposés par les grandes enseignes en direct et par des vendeurs tiers accueillis sur leur marketplace. « Cela explique les importants écarts de prix par rapport au neuf : ces mobiles viennent souvent de reconditionneurs étrangers qui achètent des smartphones à très bas prix », prévient Romain Gavache, directeur pour la France du comparateur de prix LeDénicheur.fr.

En cas de problème avec ces vendeurs, « difficile de communiquer dans une langue étrangère, ce qui complexifie la mise en œuvre des voies de recours », alerte Yoni Ohana.

Nos préconisations ? Sélectionner des vendeurs ayant une adresse en France, après avoir vérifié leur réputation en lisant les avis des précédents acheteurs.

2 100 000 smartphones reconditionnés ont été vendus en France en 2018, soit 10 % du volume total de smartphones achetés en 2018.

Comprendre les grades de l’état du mobile

Réparé et fonctionnel à 100 %, un même modèle de smartphone reconditionné n’est jamais affiché au même prix. « La différence se joue sur l’aspect esthétique des appareils. Plus l’extérieur du téléphone est abîmé (rayures et chocs plus ou moins marqués sur l’écran ou sur la coque), plus l’écart de prix avec un modèle neuf est important », explique Romain Gavache. Pour les différencier, les spécialistes du reconditionnement les classent en trois à cinq grades, du plus au moins esthétiquement parfait. « Les acheteurs préfèrent désormais un téléphone reconditionné présentant des défauts esthétiques légers qui peuvent être masqués avec une coque de protection, au détriment d’un grade plus élevé proche de l’état sortie d’usine », explique Jean-Christophe Estoudre.

Sur les marketplaces des grands sites, lisez attentivement les fiches produits, car certains reconditionnés sont catégorisés à tort en tant que produits neufs, créant ainsi la confusion. Au besoin, demandez des précisions au vendeur par le biais de la messagerie interne et réalisez une capture d’écran de la fiche produit pour conserver une preuve. « Le vendeur a l’obligation d’informer l’acheteur sur les caractéristiques essentielles du produit, explique Yoni Ohana. Si, à la réception du smartphone, l’acheteur constate qu’elles ne sont pas remplies, il peut demander l’annulation de la vente. » Pour finir, assurez-vous que le smartphone convoité est bien livré dans sa version internationale, car si tel n’est pas le cas, il peut se révéler incompatible avec les réseaux mobiles français !

Examiner si les garanties sont favorables

Les smartphones reconditionnés sont couverts par une garantie commerciale plus ou moins généreuse selon les vendeurs (voir tableau). En cas de panne entre six et trente-six mois après l’achat, l’appareil peut être renvoyé pour être réparé, remplacé ou remboursé, le tout sans frais. En revanche, ces garanties ne couvrent pas les casses provoquées par l’acheteur, comme un écran brisé après une chute ou encore l’oxydation de l’appareil après une exposition à l’eau. Les accessoires, comme les écouteurs ou les chargeurs fournis avec le smartphone, sont également exclus de leur périmètre.

En règle générale, plus la durée de garantie est importante, plus cela se ressent sur le prix. Notamment parce que certains reconditionneurs remplacent préventivement les pièces présentant des faiblesses, afin de diminuer le recours à leur service après-vente. Un bon point pour l’acheteur qui peut dans tous les cas faire jouer la garantie légale de conformité qui couvre les appareils pour deux ans, à compter du jour de livraison, sans avoir à avancer de preuve en cas de problème dans les six premiers mois d’utilisation.

Vérifier les accessoires, c'est essentiel

La capacité de la batterie et la qualité des accessoires (écouteurs, chargeur, câble USB) font partie des motifs de litige récurrents. Pour les déminer, faites la chasse aux infos avant l’achat, car chaque reconditionneur applique sa propre recette. Par exemple, seuls Apple et Smaaart garantissent une batterie neuve et des accessoires provenant à 100 % de la marque à la pomme sur leurs iPhones. Pour le reste, il s’agit souvent d’accessoires compatibles. Quant à l’autonomie, seul Certideal propose, moyennant 25 euros à ajouter au prix du smartphone, une batterie complètement neuve, tous les sites évalués promettant des accumulateurs dotés d’au moins 80 % de leur capacité d’origine. Dans ce cas de figure, mieux vaut tester l’appareil, dès la réception, sur un ou deux cycles de chargement, afin d’évaluer sa véritable santé et réagir au plus vite, la garantie appliquée aux batteries étant souvent limitée à trois mois.

Notre comparatif des 5 principaux reconditionneurs
 BACK MARKETSMAAARTRECOMMERCECERTIDEALREBUY
Prix d'un iPhone X 64 Go*607 €700 €670 €591 €700 €
Prix d'un Samsung Galaxy S9 64 Go*400 €440 €420 €436 €455 €
Nombre de points de contrôleNon préciséde 40 à 50353049
Durée de la garantie commerciale6 mois12 à 24 mois12 mois18 mois36 mois
Localisation des ateliers/usinesFrance, Europe, AsieFranceEuropeFranceAllemagne, Pologne
Changement de la batterieOui, si la charge est inférieure à 80% de la capacité initialeUn SAV qui internvient sous 5 jours maximum après renvoi du produitOui, si la charge est inférieure à 80% de la capacité initialeOui, si la charge est inférieure à 80% de la capacité initiale (neuve pour les premiums)Oui, si la charge est inférieure à 80% de la capacité initiale
Le PLUSUn très large choix d’appareils puisque Back Market n’est pas le reconditionneur, mais une marketplace accueillant des vendeurs tiersUn service après-vente qui intervient sous 5 jours maximum, après renvoi du produitLa possibilité de se faire rembourser jusqu’à 30 jours après l’achat, en cas d’insatisfactionLa garantie de 15 mois appliquée sur les batteries des smartphones premiumUn droit de rétractation porté à 21 jours, (14, dans la loi), permettant de retourner un produit (à la charge de l’acheteur) qui ne satisfait pas
LE MOINSBack Market étant une marketplace accueillant des reconditionneurs français et étrangers, la vigilance est de mise lors du choix du professionnelLa garantie commerciale prend effet le jour de l’expédition du colis, alors que la garantie légale débute au jour de livraisonL’inégale qualité des smartphones livrés selon le reconditionneur partenaire entre les mains duquel ils sont passésL’absence des écouteurs de la marque à la pomme à partir de l’iPhone 7, qu’il faut donc acheter séparémentDes temps d’évaluation très longs pour vendre son smartphone, notamment à cause des délais postaux vers l’Allemagne où est implanté l’acteur

* Au grade le plus haut. Les prix s'entendent environ. Prix vérifiés le 10 janvier 2020.

L'avis d'expert de Jean-Christophe Estoudre, président de Smaaart

Vendre son smartphone à un reconditionneur, c’est économique et écologique

Il y a un double intérêt à vendre vos anciens smartphones. D’abord économique. Un modèle ayant quelques années au compteur a encore de la valeur, il pourra être revendu et le montant de la vente déduit du prix d’un nouveau téléphone. Il est aussi écologique. On estime à 100 millions le nombre de mobiles oubliés dans les tiroirs des Français. La durée de vie des smartphones peut ainsi être prolongée jusqu’à six ans, soit trois vies au total. C’est toujours mieux que de les conserver pour, finalement, s’en débarrasser à la déchetterie.

 

A lire aussi