Les soldes d'été démarreront le 30 juin

2 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© wikoski - iStock

Mercredi 19 mai dernier, dans le cadre de la deuxième phase du plan de déconfinement annoncé par le gouvernement, l’ensemble des commerces ont pu rouvrir à la clientèle. Une réouverture qui concerne également les magasins de chaussures et de prêt-à-porter.

Toutefois, les nombreuses semaines de fermeture ont considérablement augmenté les stocks chez ces commerçants qui, à la fin du mois de mars, faisaient entrer les dernières collections notamment à l’approche de l’été, une saison propice aux changements de garde-robe.

Dates des soldes d'été 2021 et d'hiver 2022

Les dates théoriques des prochains soldes sont les suivantes : 

Dates des soldes 2021 / 2022
 DébutFin
Soldes d'été 2021mercredi 30 juin 2021mardi 20 juillet 2021
Soldes d'hiver 2022mercredi 12 janvier 2022mardi 8 février 2022

Un report des soldes d'été

Après plusieurs semaines de discussions avec les représentants des Fédérations de commerçants, le gouvernement a tranché : les soldes d'été débuteront le mercredi 30 juin 2021 au lieu du 23 juin. Une décision annoncée par Alain Griset, le ministre en charge des PME, sur proposition de Bruno Le Maire, le patron de Bercy. 

Pour le gouvernement, il est impératif de profiter du regain de la consommation actuelle. Certains parmi les commerçants plaidaient pourtant pour un report à la mi-juillet afin d'écouler du stock non-remisés. Un solution écartée afin, notamment, de ne pas pénaliser les grandes enseignes et les commerçants parisiens : « Je sais que beaucoup de petits commerces disent qu'il faut retarder les soldes. Ce que je constate, c'est que l'année dernière on les avait repoussés à la mi-juillet, le résultat n'avait pas été probant » a expliqué le ministre de l'Economie et des Finances, jeudi 27 mai au micro de France Inter. 

De nouvelles aides de l’État

En plus du recours à l’activité partielle, aux prêts garantis par l’État ou encore au Fonds de solidarité, le gouvernement a mis en place une nouvelle aide destinée aux professionnels du textile, de l’habillement et des chaussures par la publication d’un décret le 14 mai dernier.

Ainsi, « quelques 36 000 entreprises de moins de 50 salariés » répondant aux critères édictés par Bercy pourront toucher une aide moyenne de 5600 €, soit 80 % de l’aide du Fonds de solidarité perçue au titre du mois de novembre 2020.

Les grosses enseignes bénéficieront, elles, d’une aide au titre du dispositif de prise en charge des coûts fixes. Les magasins situés dans les centres commerciaux, fermés depuis le mois de mars, pourront bénéficier d’une prise en charge par l’État de leurs loyers et autres charges locatives.

A lire aussi