Zones blanches : bientôt une couverture réseau pour 268 centres bourgs

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
L'État va débloquer 30 millions d'euros pour la couverture de zones blanches.
L'État va débloquer 30 millions d'euros pour la couverture de zones blanches. L'État va débloquer 30 millions d'euros pour la couverture de zones blanches.

L’État va investir 30 millions d’euros d’ici la fin de l’année pour assurer la couverture de 268 centres-bourgs qui ne disposent d’aucune connexion de téléphonie mobile. La couverture de ces zones blanches sera réalisée soit par les collectivités locales concernées soit par les agents de l’État.

Un service de téléphonie et Internet d’ici fin 2016 pour ces communes

La liste des 268 communes concernées a été publiée ce mercredi au Journal officiel (lire l'arrêté). Près de 1 200 tests ont été effectués ces derniers mois pour les définir. Dans ces communes, « les quatre opérateurs mobiles nationaux devront proposer un service de téléphonie et Internet mobiles fin 2016, ou au plus tard six mois après la mise à disposition d’une infrastructure (pylône et dalle) », indique le communiqué du Gouvernement.

L’enveloppe de 30 millions d’euros débloquée par le Gouvernement doit service à la construction des infrastructures destinées à accueillir les antennes mobiles des opérateurs. « La participation des communes se limitera à la mise à disposition de l’emplacement et au raccordement électrique, l’alimentation étant prix en charge par les opérateurs ». Pour chaque installation le coût pour l’État sera de 100 000 euros en zone rurale, 130 000 euros en montagne.

Un guichet a été ouvert au sein de l’Agence du numérique pour identifier 800 sites prioritaires encore non couverts. Ces sites situés à l’extérieur des centres bourgs présentent notamment un intérêt touristique. Les frais pour assurer leur couverture seront pris en charge la moitié par l’État, l’autre par les collectivités locales. Une première phase en 2016 permettra d’équiper 300 sites pour couvrir les zones retenues à l’issue de ce premier appel à projet, suivie d’une seconde phase de 300 sites au premier semestre 2017. Le Gouvernement consacrera une enveloppe totale de 42,5 millions à la mise en place de ces sites, avec un soutien majoré pour les zones de montagne.

En tout, près de 80 millions d’euros seront déboursés pour les travaux de couverture de ces zones.

A lire aussi