Voyageurs d’Ile-de-France : pas de hausse du passe Navigo en 2019

1 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Voyageurs d’Ile-de-France : pas de hausse du passe Navigo en 2019

Valérie Pécresse, présidente de la Région et d’Ile-de-France Mobilités a annoncé le 9 décembre dans le quotidien Le Parisien que le passe Navigo n’augmenterait pas en 2019.

« Nous avons 8 millions de salariés qui prennent les transports en commun tous les jours. Pour eux, j’ai décidé que pour la deuxième année consécutive, nous n’augmenterions ni le passe Navigo, ni le passe Imagin’R », indique Valérie Pécresse.

Le passe Navigo restera fixé à 75,20 euros par mois en 2019. Ce montant n’a pas bougé depuis le 1er août 2017.

L’instauration d’un tarif unique pour le passe Navigo remonte à septembre 2015. Il était fixé à l’époque à 70 euros.

Le voyageur a le choix entre :

  • le forfait « toutes zones », qui permet de se déplacer dans toute l’Île-de-France (zones 1 à 5), tous les jours ;
  • le forfait 2 zones, qui est valable uniquement sur les zones de validité choisies (2-3, 3-4 ou 4-5), à l’exception des périodes de dézonage. Il est « dézoné » les week-ends, jours fériés, pendant les petites vacances scolaires de la zone C et pendant l’été de mi-juillet à mi-août. Il permet alors de se déplacer dans toute l’Île-de-France. Il peut être complété par un Navigo Jour valable sur des zones ou une période complémentaires.

Le passe Imagin’R

Le passe Imagin’R, lui aussi, restera bloqué à 350 euros par an dont 8 euros de frais de dossier.

Valable pour tous les zones (1 à 5), il est destiné aux étudiants de moins de 26 ans résidant en Île-de-France. Il permet des voyages illimités dans toute l’Île-de-France, sur tous les modes (sauf Orlyval).

Il est payable en 9 mensualités ou en une seule fois par chèque ou mandat-cash.

A lire AUSSI :

A lire aussi