Votre banque doit consulter le fichier des crédits avant de vous accorder un prêt immobilier

1 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
La mesure s’applique à tout prêt bancaire destiné à financer l’achat d’un local d’habitation.

Vous vous apprêtez à souscrire un emprunt pour acheter un logement ? Avant de vous l’accorder, votre banque doit consulter le fichier national des incidents de remboursement de crédit aux particuliers. C’est ce que prévoit un arrêté publié samedi 2 octobre au Journal officiel.

La nouvelle règle s’applique à tout prêt bancaire destiné à financer l’achat d’un local d’habitation. Elle « a pour objet d’éclairer la décision finale » de la banque concernant l’octroi de l’emprunt, précise l’article 1er du texte.

L’organisme consulte le fichier « au plus tard » avant de transmettre une offre de prêt au candidat à l’emprunt.

Géré par la Banque de France, ce registre vise à prévenir le surendettement. Créé en 2010, il recense :

  • tous les incidents de paiement déclarés ;
  • les informations relatives aux situations de surendettement.

Les autres cas de consultation

Les banques doivent le consulter obligatoirement avant de vous :

  • consentir un prêt (mais les emprunts immobiliers n’étaient pas visés avant l’arrêté) ;
  • octroyer un découvert remboursable dans un délai supérieur à un mois ;
  • proposer la reconduction annuelle d’un contrat de crédit renouvelable (revolving).

La consultation du fichier est facultative dans d’autres cas, comme par exemple avant l’attribution d’un chéquier et d’une carte bancaire.

A lire aussi