Visa pour les Etats-Unis : il faut communiquer ses comptes sur les réseaux sociaux

Les ressortissants étrangers qui ont besoin d’un visa pour entrer sur le sol américain doivent désormais fournir le nom de leurs comptes sur les réseaux sociaux, leurs adresses mails ainsi que leurs numéros de téléphone utilisés au cours des cinq dernières années.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner

2mn de lecture
Le Département d’Etat américain a durci les conditions d’attribution des visas immigrants et non-immigrants.
Le Département d’Etat américain a durci les conditions d’attribution des visas immigrants et non-immigrants.

Depuis le 31 mai, le Département d’Etat américain a durci les conditions d’attribution des visas immigrants et non-immigrants. Il est désormais obligatoire de renseigner dans le formulaire de demande toutes ses adresses mails et ses numéros de téléphone utilisés au cours des cinq dernières années ainsi que le nom de ses comptes ouverts sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, LinkedIn, Tinder, YouTube) au cours de la même période.

Il faut également répondre à des questions concernant les derniers voyages internationaux effectués et les éventuelles expulsions d’un pays étranger et indiquer, s’il y en a, les membres de sa familles impliqués dans des activités terroristes.

15 millions d’étrangers concernés

« La sécurité nationale est notre priorité absolue lors du traitement des demandes de visa, et chaque voyageur éventuel et immigrant aux Etats-Unis est soumis à un contrôle de sécurité approfondi, a déclaré à l’agence américaine Associated Press le département d’Etat. Nous travaillons constamment à la recherche de mécanisme pour améliorer nos processus de filtrage afin de protéger les citoyens américains, tout en favorisant les voyages légitimes aux Etats-Unis ».

Environ 15 millions d’étrangers qui demandent chaque année un visa pour entrer aux Etats-Unis devraient être concernés par ce durcissement de la procédure. Seuls les demandeurs de certains types de visas diplomatiques et officiels sont exemptés de ces nouvelles exigences.

Les démarches pour un séjour inférieur à 90 jours

Les ressortissants français qui souhaitent se rendre sur le territoire américain pour un séjour d’une durée inférieure à 90 jours n’ont pas besoin de visa s’ils possèdent un passeport électronique ou biométrique (sauf s’ils se sont rendus en Iran, en Irak, en Libye, en Somalie, au Soudan, en Syrie ou au Yémen depuis le 1er mars 2011).

Ils doivent, avant le départ, solliciter une autorisation électronique de voyage via le Système électronique d’autorisation de voyage (ESTA). Le formulaire contient une demande de renseignements relatifs aux comptes sur les réseaux sociaux mais celle-ci reste facultative. La délivrance de l’autorisation coûte 14 dollars. L'autorisation est valable 2 ans et permet de se rendre aux Etats-Unis à plusieurs reprises sans avoir besoin de solliciter une nouvelle demande. Attention, si le passeport expire avant ce délai, l’autorisation ne sera valable que jusqu’à la date d’expiration.

- Faire une demande de passeport biométrique : prix et délai

- Étudier à l’étranger sans dépenser trop

- Change, retrait d’espèces, paiement par carte… comment payer à l’étranger au plus malin ?

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :