Voiture : une nouvelle date limite pour les contrôles techniques périmés

Votre contrôle technique est arrivé à expiration pendant le confinement ? La date limite de validité ne sera finalement pas le 23 juin. Une période de tolérance de 104 jours est accordée. Voici quelle sera votre nouvelle date d’échéance.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
© Antonio_Diaz

Les automobilistes qui n’ont pas pu effectuer le contrôle technique de leur véhicule depuis le 12 mars dernier disposent finalement d’un délai supplémentaire pour se mettre en règle. Alors que le gouvernement avait annoncé la semaine dernière que la date butoir était fixée au 23 juin, une période de tolérance de 104 jours est accordée, en application de l’ordonnance 2020-306 du 25 mars 2020.

En clair, si le contrôle technique de votre voiture devait être réalisé entre le 12 mars et le 23 juin 2020, il sera à effectuer entre le 24 juin et le 5 octobre 2020. Par exemple, s’il devait être effectué le 12 avril, vous avez jusqu’au 25 juillet pour le faire.

Un calculateur en ligne pour connaître la date limite

Pour vous aider à déterminer votre date limite de présentation dans un centre, les réseaux Auto Sécurité et Sécuritest ont mis en ligne un calculateur très simple à utiliser. Il vous suffit d’entrer la date initiale de votre contrôle technique. Cet outil est accessible sur les sites www.autosecurite.com, www.securitest.fr et www.verifautos.fr.

Attention, ce délai de tolérance ne concerne pas les contre-visites prescrites entre le 12 mars et le 23 juin, qui doivent être réalisées avant le 23 août 2020. De même, les contrôles techniques devant être effectués à partir du 24 juin ne bénéficient d’aucun report.

Passez le contrôle technique avant votre départ en vacances

« Nous nous réjouissons de ce nouvel échéancier car il va laisser le temps aux professionnels d’accueillir chacun, dans le plus strict respect des conditions sanitaires liées à la crise actuelle », expliquent Sébastien Danvel et Laurent Palmier, dirigeants respectifs des réseaux Auto Sécurité et Sécuritest. Il est toutefois conseillé de ne pas attendre la date limite, surtout si vous partez en congés cet été avec votre véhicule.

 

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :