Vacances : les précautions à prendre avant de réserver sur une plateforme en ligne

Fausses promotions, avis de clients mensongers… Les plateformes de réservation d’hébergement en ligne recourent parfois à des pratiques douteuses. Voici quelques conseils pour réserver votre prochain séjour dans de bonnes conditions.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
3mn de lecture
© anyaberkut

Aujourd’hui, 93 % des clients utilisent internet pour rechercher un hôtel. Pratiques, les plateformes de réservation en ligne comme Booking.com, Expedia.fr, Hotels.com ou Kayak.fr sont devenues en Europe le principal canal de réservation. Elles permettent de rechercher, comparer et réserver un hébergement en bénéficiant de photos, de commentaires de clients et d’informations disponibles dans plusieurs langues. Néanmoins, elles ne référencent que les établissements qui ont accepté de travailler avec elles. Et en contrepartie de cette visibilité, les plateformes prélèvent auprès de l’hôtelier une commission proportionnelle au montant de la réservation.

Problème, les pratiques des plateformes de réservation ne sont pas toujours transparentes. En 2014 et 2015, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) avait relevé plusieurs manquements : fausses promotions, fausses allégations de disponibilité visant à « emporter une décision d’achat immédiat » (mention « dernière chambre disponible »), avis de voyageurs mensongers, etc. Face à ces pratiques douteuses, la Répression des fraudes recommande aux consommateurs d’être vigilants.

Comparez les offres sur les différentes plateformes

Premier conseil : ne vous précipitez pas !  Avant de valider votre choix, prenez le temps de comparer les offres des différentes plateformes en ligne. Les tarifs et disponibilités varient souvent. Soyez attentif aux détails. Il arrive qu’une offre puisse sembler plus attractive sur une plateforme plutôt que sur une autre. Mais en y regardant de plus près, vous vous rendrez compte qu’elle ne comprend pas certains frais comme la taxe de séjour, le petit-déjeuner ou la location de draps (pour un gîte) par exemple.

Contactez directement l’hôtel

Passez un coup de fil à l’hôtelier peut également être utile. Vous pourrez ainsi savoir s’il propose une offre plus avantageuse que celle des plateformes et vérifier certains points : conditions d’annulation, chambre avec vue, lit enfant disponible, etc.

Méfiez-vous des mentions « à saisir, plus qu’une chambre disponible »

Des mentions du type « A saisir, plus qu’une chambre disponible » ou « 9 autres personnes regardent actuellement cet hôtel » sont parfois affichées à côté des offres. S’il est possible que la plateforme n’ait plus qu’une chambre à réserver aux dates que vous souhaitez, cela ne signifie pas que l’hôtel ne propose plus de chambres sur d’autres canaux (son site internet ou d’autres plateformes de réservation).

Ne vous fiez pas uniquement aux avis des clients

Si les avis des clients sont un bon indicateur pour évaluer la qualité d’un hébergement, il ne faut pas se fier à ceux d’une seule plateforme. La notation peut être biaisée. Le mieux est de consulter plusieurs sites de réservation pour avoir une juste notation de l’établissement.

Vérifiez vos éléments d’identité avant de valider

Au moment de réserver, vérifiez l’exactitude des éléments d’identité que vous communiquez (nom, prénom, mail, etc.). De même, conservez bien les mails de validation de la réservation et du paiement. Vous pourrez ainsi faire valoir vos droits en cas de problème.

Enfin, n’oubliez pas de communiquer à l’hôtel votre heure probable d’arrivée.

Bon à savoir :

Ne payez jamais une réservation sur une plateforme en ligne qui ne possède pas un système sécurisé. Pour cela, vérifiez qu’il utilise bien le protocole https destiné à assurer la sécurité de la connexion en regardant dans la barre de recherche si l’url (l’adresse web) commence par https et est précédé par un cadenas fermé. Si le sigle https n’apparaît pas, quittez le site internet.

 

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :