Une indemnité spécifique pour les policiers travaillant de nuit

Le chef de l’Etat, Emmanuel Macron, a annoncé la création d’un dispositif de 10 M€ au total. Les sapeurs-pompiers professionnels ont droit, eux, à une hausse de leur indemnité de feu.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
Police
Un policier à Boulogne-sur-Mer, en janvier 2019. © Pascal Rossignol – Reuters

Les policiers nationaux qui travaillent la nuit vont bénéficier d’une indemnité spécifique. Le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé lundi 27 juillet la création de ce dispositif, lors d’« une rencontre avec les unités de la brigade anti-criminalité (BAC) de nuit de la préfecture de police de Paris », fait savoir le ministère de l’Intérieur dans un communiqué publié ce mardi.

Le chef de l’Etat, qui a suivi une « proposition du ministre de l’Intérieur », satisfait ainsi une « revendication » que les syndicats de la police nationale avaient exprimée « la semaine dernière » durant des entretiens avec Gérald Darmanin.

« Cette indemnité vise notamment à accompagner une pénibilité plus forte liée au travail de nuit et le passage à des cycles de travail augmentant la présence des policiers sur le terrain », explique le ministère.

Le projet de loi de finances pour 2021 doit prévoir une enveloppe totale de 10 M€ pour le mécanisme, précise l’Intérieur.

Revalorisation de l’indemnité de feu pour les sapeurs-pompiers

Les sapeurs-pompiers professionnels ont obtenu une augmentation de leur indemnité de feu. Dans un décret paru samedi 25 juillet au Journal officiel, le gouvernement de Jean Castex a revalorisé cette indemnité, en la faisant passer de 19 % à 25 % du traitement. La mesure, entrée en vigueur dimanche, ne concerne pas les pompiers volontaires, qui perçoivent seulement une indemnité horaire.

En janvier dernier, Christophe Castaner, prédécesseur de Gérald Darmanin place Beauvau, avait promis par écrit la hausse de l’indemnité de feu, pour apaiser le mouvement de protestation des sapeurs-pompiers professionnels qui avaient organisé une grève et des manifestations.

Ces fonctionnaires territoriaux peuvent avoir droit à différentes indemnités en plus de leur traitement, comme l’indemnité de responsabilité, dépendant du grade et de l’emploi.

df
Timour Aggiouri
Publié le

Partager cet article :