Timbre rouge, vert, gris… Leur prix va augmenter en 2021

A partir du 1er janvier 2021, le prix du timbre rouge prioritaire coûtera 1,28 € et le timbre vert 1,08 €. Cette évolution est destinée à compenser la baisse continue des volumes de courrier distribués. Voici tous les nouveaux tarifs.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
© Dossier familial

En 2021, les tarifs du courrier augmenteront de 4,7 % en moyenne, comme en ce début d’année, a annoncé dans un communiqué La Poste. Le prix du timbre vert, pour un pli distribué en 48 heures en France métropolitaine et pour les particuliers, passera de 97 centimes à 1,08 €, soit une hausse de 11,3 %, et celui du timbre rouge, pour une lettre prioritaire distribuée en principe le lendemain, grimpera de 1,16 à 1,28 €, soit une hausse de 10,3 %.

Le prix de l’ « Ecopli » (le timbre gris), la formule la moins chère pour un envoi en quatre jours en moyenne, passera de 95 centimes à 1,06 € (+11,6 %). Quant à la lettre internationale prioritaire (timbre violet), son tarif passera de 1,40 à 1,50 € (+7,14 %).

Le tarif du sticker de suivi à apposer sur les courriers passera, lui, de 45 à 48 centimes.

Bon à savoir :

La Poste propose un service de vente en ligne de timbres à imprimer chez vous, Mon timbre en ligne, accessible 24 heures sur 24. Vous bénéficiez d’une remise de 3 % par rapport au tarif public classique des timbres rouges et verts.

Le tarif grand public du Colissimo France de moins de 250g inchangé

Les tarifs des colis pour les envois domestiques subiront, eux, une hausse plus modérée, fixée à 1,6 %. Toutefois, le tarif grand public du Colissimo France métropolitaine de moins de 250g restera au même prix que cette année, soit 4,95 €. Idem pour le Colissimo France de moins de 250g avec signature incluant l’option recommandation qui restera tarifé à 7,45 €.

Pour les entreprises, les tarifs du courrier industriel de gestion évolueront de 3,9 % et ceux du marketing direct de 0,7 % afin d’encourager l’utilisation du Média courrier.

Compenser le déclin structurel des volumes de courrier

La Poste justifie ces ajustements tarifaires par la nécessité de compenser l’accélération de la baisse des volumes de courrier, qui a chuté de 6 % par an en moyenne sur les cinq dernières années. En 2018, l’opérateur a connu « la baisse la plus importante jamais constatée », avec un recul de 7,3 % des volumes de courrier distribués.

Ces revalorisations s’inscrivent dans le cadre du dispositif d’encadrement pluriannuel des tarifs décidé par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), qui autorise La Poste à augmenter les tarifs de 5 % au maximum par an jusqu’en 2022. L’impact de cette hausse tarifaire sera limité pour les ménages, qui dépenseront en moyenne 37 € sur l’année 2021 pour l’envoi de leurs courriers et colis.

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :