Tickets-restaurant : le plafond journalier pourrait bientôt passer de 19 à 25 euros

Contenu ajouté à votre liste de lecture

Voir mes favoris

Contenu supprimé de votre liste de lecture

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
patpitchaya

Bonne nouvelle pour les quelque 4,8 millions de salariés qui bénéficient actuellement de tickets-restaurant. Leur plafond journalier d’utilisation devrait passer à 25 euros le 1er septembre prochain.

« Nous augmenterons le plafond du ticket-restaurant de 19 à 25 euros », a annoncé le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, lors des discussions dans l’Hémicycle sur les amendements déposés à ce sujet avant l’article 1er au projet de loi de finances rectificative pour 2022 (PLFR).

Une proposition consensuelle

« C’est une proposition qui est faite par des députés aussi bien Les Républicains, que socialistes ou écologistes. Je trouve que c’est une bonne proposition (…). Je la prends », avait-t-il déclaré le matin même sur BFMTV. Ce relèvement du plafond journalier des titres-restaurant se fera par « voie réglementaire » et non législative, a-t-il précisé.

Outre le relèvement du plafond journalier, les députés ont adopté des amendements de la majorité et de LR pour revaloriser de 4 %, dès le 1er septembre prochain, les exonérations fiscales et sociales destinées aux employeurs finançant des titres-restaurant. La mesure était initialement prévue pour le 1er janvier 2023. Le plafond d’exonération devrait passer de 5,69 euros à 5,92 euros.

Un plafond journalier déjà doublé pendant la crise sanitaire

Pour rappel, pendant la crise sanitaire, le gouvernement avait doublé temporairement le montant du plafond de 19 à 38 euros et assoupli les conditions d’utilisation les dimanches et jours fériés afin de venir en aide aux restaurateurs longtemps fermés en raison de la crise sanitaire. La mesure, qui devait initialement prendre fin le 31 décembre 2020, avait été reconduite à plusieurs reprises jusqu’au 30 juin dernier. Depuis le 1er juillet, le plafond journalier d’utilisation dans les restaurants, établissements de self-service, hôtels restaurants et brasseries était repassé à 19 euros et il n’était plus possible de les utiliser les dimanches et jours fériés.

Dans les supermarchés ou magasins alimentaires, l’utilisation des chèques déjeuner était restée limitée à 19 euros par panier pour les achats prévus par la législation (fruits et légumes, produits directement consommables).

Sujets associés

POUR ALLER PLUS LOIN