Tarifs des péages : 3 astuces pour payer l’autoroute moins cher

Les prix imposés aux conducteurs pour emprunter l’essentiel du réseau autoroutier ont augmenté en moyenne de 0,9 % le 1er février.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
Des astuces permettent de réduire votre facture de péage.
Des astuces permettent de réduire votre facture de péage. © Evgeni Schemberger

Les tarifs des péages sur les autoroutes concédées par l’État à des entreprises privées, soit l’essentiel du réseau, ont progressé samedi 1er février, dans une fourchette moyenne comprise entre 0,71 % et 1,59 %. Sur la totalité des sociétés d’exploitation, l’augmentation moyenne des prix exigés atteint 0,9 %. Les autoroutes non concédées ne comportent pas de péage.

Pour savoir à combien s’élèvent les tarifs dus par les conducteurs, vous pouvez utiliser la carte disponible sur le site autoroutes.fr. Il existe cependant des moyens de diminuer votre facture de péage. Voici 3 astuces pour payer moins cher.

Fractionner votre trajet : jusqu’à -20 %

Vous avez la possibilité de fractionner votre trajet pour réduire les frais de péage. Le principe de cette astuce est simple : si vous devez utiliser une autoroute de la sortie 1 à la sortie 8, vous pouvez quitter cette voie à la sortie 2, faire le tour du rond-point et l’emprunter à nouveau. Vous pouvez pratiquer cette opération à toutes les sorties intermédiaires afin de maximiser vos économies. Le total des péages dus sera moins important que si vous étiez resté sur l’autoroute de façon permanente jusqu’à la sortie définitive.

Selon France Info, qui a constaté une économie de 3,90 € sur un trajet Paris-Tours à 23,10 €, les sociétés d’autoroute expliquent la différence de facturation parce qu’il est selon elle logique de faire moins cher les petits trajets quotidiens que les longs voyages.

Inconvénients : le fractionnement induit une consommation de carburant un peu plus importante et un temps de trajet un peu plus long que si vous restiez en permanence sur l’autoroute jusqu’à la sortie définitive.

Éviter les péages

Vous pouvez choisir d’emprunter des voies sans péage. Sur Google Maps, après avoir obtenu un itinéraire vous pouvez cliquer sur le bouton « Options » puis cocher pour les éviter « Autoroutes » et « Sections à péage ».

Inconvénients : comme pour l’astuce précédemment exposée, vous risquez de consommer davantage de carburant et de rouler plus longtemps que dans l’hypothèse où vous empruntiez l’autoroute. Par exemple, pour un Paris-Marseille, l’itinéraire le plus court par autoroute est de 775 kilomètres, contre une distance de 811 kilomètres si vous évitez les autoroutes et les péages, selon Google Maps consulté mercredi 5 février vers 11 heures.

Souscrire un abonnement télépéage et répéter vos trajets

Certaines sociétés concessionnaires d’autoroutes (APRR, AREA, ASF, Cofiroute, Escota, Sanef et SAPN) permettent aux usagers particuliers faisant 20 trajets identiques (dans les deux sens de circulation) dans le mois de bénéficier d’un rabais de 30 % des tarifs des péages sur tous ces trajets.

Inconvénients : vous devez souscrire un abonnement télépéage, qui vous coûte 2,5 € par mois. Seuls les 20 trajets bénéficient de la réduction.

df
Timour Aggiouri
Publié le

Partager cet article :