SNCF : quelles sont les conditions pour voyager ?

Fin de la règle d’un siège sur deux occupé dans les TGV, port du masque obligatoire, attestation de déplacement en Ile-de-France aux heures de pointe… Voici ce qu’a prévu la SNCF si vous comptez prendre le train à partir du 2 juin.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
3mn de lecture
© Inside Creative House

Comme ailleurs en France, les règles s’assouplissent dans les transports. Avec l’entrée dans la deuxième phase du déconfinement, ce mardi 2 juin, la SNCF a décidé de lever une partie des mesures sanitaires.

Fini la règle d’un siège sur deux occupé

A compter de ce mardi 2 juin, la règle d’un siège sur deux occupé est levée dans les TGV. Toutes les places pourront désormais être occupées. Interrogée dimanche 31 mai sur BFM, le secrétaire d’Etat aux transports, Jean-Baptiste Djebbari, considère que la distanciation sociale pourra continuer à être respectée. « Nous aurons 100 % de l’offre et 50 % de la fréquentation », fait-il le pari, se basant sur les observations menées en Allemagne et en Autriche lors de la levée du confinement.

En revanche, le coupon d’accès, complémentaire au billet, est maintenu dans certains TER. Ce dispositif, destiné à réguler la fréquentation de certains trains régionaux, a été mis en place dans cinq régions : Bourgogne-Franche-Comté, Centre-Val-de-Loire, Hauts-de-France, Normandie et Occitanie. Ce coupon, gratuit, nominatif et valable pour un trajet, doit être demandé trois jours au plus tard avant le départ, sur oui.sncf, l'Assistant SNCF ou le site TER votre région.

Obligation de porter un masque

Le port du masque reste obligatoire, excepté pour les enfants âgés de moins de 11 ans. Le défaut de masque est passible d’une amende de 135 €.

Attestation de déplacement obligatoire en Ile-de-France aux heures de pointe

Si la limite de déplacement de 100 kilomètres autour du domicile est levée, une attestation employeur ou une auto-attestation justifiant de l’un des motifs de déplacement impérieux prévus par les autorités publiques (motif familial, raisons médicales, convocations judiciaires, etc.) restent nécessaires au moins jusqu’au 22 juin pour emprunter les transports en commun en Ile-de-France aux heures de pointe, du lundi au vendredi entre 6h30 et 9h30 et entre 16h et 19h. Les attestations, à télécharger sur le site de la préfecture, peuvent faire l’objet d’un contrôle. A défaut de présentation, vous vous exposez à une amende de 135 €.

100 % des trains en circulation le 24 juin

Le trafic ferroviaire devrait augmenter progressivement pour atteindre 100 % de l’offre habituelle à partir du 24 juin. 100 % des TGV, trains Intercités et TER, à l’exception des trains de nuit, seront remis sur les rails pour les vacances d’été.

Billets échangeables et remboursables gratuitement jusqu’au 31 août

Afin d’inciter les Français à prendre le train, la SNCF a promis, comme indiqué ici, que l’ensemble des billets TGV INOUI, OUIGO, Intercités ainsi que ceux des TER en correspondance seront échangeables, remboursables et annulables jusqu’au 31 août inclus sans frais.

> Pour les TGV INOUI, Intercités et TER en correspondance, l’annulation et l’échange peuvent être effectués avant le départ du train depuis la rubrique « Mes commandes » du site ou la rubrique « Mes voyages » de l’application oui.sncf. Si la demande est effectuée après le départ, il faut demander le remboursement auprès du Service clientèle dans les 60 jours via le formulaire de réclamation SNCF.

> Pour les Ouigo, l’échange sans frais est possible jusqu’à 1h30 avant le départ du train depuis ce lien. Pour une annulation et un remboursement jusqu’à 1h30 avant le départ, il faut remplir un formulaire.

Nous avons constaté que l'application de réservation ne mentionne pas la disposition de remboursement ou d'échange sans frais pour les voyages jusqu'au 31 août, mais il s'agit d'un retard de mise à jour. 

De son côté, le gouvernement a promis que les prix resteront stables.

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :