Pass jeune TER supprimé en 2022 : comment voyager moins cher avec la SNCF cet été ?

Contenu ajouté à votre liste de lecture

Voir mes favoris

Contenu supprimé de votre liste de lecture

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Andrea Migliarini

Alors que les vacances d’été approchent à grands pas, les jeunes ne pourront pas bénéficier cette année du Pass jeune TER de la SNCF pour voyager à prix réduit en France. Proposé en 2020 et 2021, il permettait aux 12-25 ans d’avoir un accès illimité, en juillet et août, à tous les autocars et trains régionaux, à l’exception des Transilien pour 29 euros par mois.

Malgré le succès de l’opération commerciale avec près de 70 000 Pass vendus en 2020 et 84 000 en 2021, Régions de France, à l’initiative du dispositif, a décidé de ne pas le reconduire cet été.

Un dispositif coûteux

En cause, le coût de l’offre, qui s’élèverait à plusieurs millions d’euros. « Comparativement aux autres pays européens où l’Etat accompagne les autorités organisatrices pour contribuer au financement de tarifs d’appel, il est nécessaire de souligner que les régions n’ont bénéficié d’aucune aide de l’Etat depuis la crise de la Covid pour rééquilibrer les comptes de leurs transports publics régionaux », a expliqué Régions de France, l’institution qui les représente, auprès de Libération.

Par ailleurs, l’objectif d’aider les jeunes à voyager loin de chez eux n’a pas été atteint. L’association a, en effet, constaté que plus de 70 % des trajets réalisés avec le Pass avaient lieu à l’intérieur d’une même région, selon Le Parisien.

Quelles solutions pour voyager à moindre coût ?

Même si le Pass n’est pas renouvelé, d’autres offres permettent aux jeunes de prendre le train à tarif réduit.

La plupart des régions leur proposent des avantages tarifaires ponctuels, des abonnements à l’année, voire même parfois la gratuité pour emprunter le TER. Par exemple, en Bretagne, du 9 juillet au 28 août, les moins de 26 ans pourront se déplacer gratuitement en car, en train régional ou en bateau, à condition de réserver leur billet la veille sur le site TER BreizhGo.

Outre les aides régionales, la SNCF propose, pour 49 euros par an, une carte de fidélité Avantage Jeune (12-27 ans) qui permet de bénéficier d’une réduction de 30 % sur les tarifs en seconde et première classe pour des trajets en France et en Europe en TGV Inoui et Intercités, jusqu’à 50 % de réduction sur les TER et des tarifs plafonnés à 39, 59 ou 79 euros.

Si vous avez entre 16 et 27 ans et partez souvent, l’abonnement Max Jeune permet, pour 79 euros par mois, de voyager en illimité en seconde classe à bord des TGV Inoui et Intercités à réservation obligatoire en France et vers le Luxembourg, du lundi au dimanche, hors périodes d’affluence. Attention, il faut s’engager pour un minimum de trois mois.

Si vous travaillez, vous pouvez aussi profiter du billet de congé annuel de la SNCF qui donne droit, une fois par an, à 25 ou 50 % de réduction sur un aller-retour d’au moins 200 km en France.

Enfin, pour un périple en Europe, pensez au Pass Interrail ! Ce billet permet  d’emprunter les trains et certains ferries de 33 pays européens. Deux formules existent : l' Interrail Global Pass pour voyager dans deux pays ou plus et le One Country Pass pour découvrir un seul pays (disponibles dans 30 pays). Les moins de 27 ans ont droit à une réduction de 25 % maximum sur les tarifs adulte standard. Renseignements sur le site Interrail.eu.

Une aide de 250 € maximum pour partir en vacances

L’Agence nationale des chèques vacances (ANCV) propose aux 18-25 ans une aide de 250 euros maximum pour financer jusqu’à 80 % du coût d’un séjour à la mer, à la montagne ou en ville, en France ou en Europe.

Sujets associés

POUR ALLER PLUS LOIN