Smartphones, tablettes… Bientôt un chargeur universel obligatoire en Europe

Contenu ajouté à votre liste de lecture

Voir mes favoris

Contenu supprimé de votre liste de lecture

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Yusuke Ide

Fini les chargeurs de téléphone, tablette ou appareil photo qui s’entassent dans vos tiroirs ! Après plus de dix ans de combat avec Apple, le Parlement et le Conseil européens sont parvenus, mardi 7 juin, à un accord provisoire pour imposer un chargeur filaire universel d’ici l’automne 2024. Le texte doit encore être formellement approuvé après l’été.

Quels appareils seront concernés ?

D’ici l’automne 2024, tous les smartphones, tablettes, liseuses électroniques, appareils photo numériques, casques audio et écouteurs, consoles de jeux vidéo portables et enceintes musicales portables devront être équipés d’un port USB type-C, quel que soit leur fabricant.

Les ordinateurs portables seront soumis aux mêmes exigences d’ici le printemps 2026.

L’accord prévoit également que la vitesse de charge soit harmonisée pour les appareils autorisant la charge rapide pour éviter qu’elle soit bridée en cas d’utilisation avec un appareil d’une marque différente. Enfin, l’étiquetage sera amélioré afin que les consommateurs disposent d’informations claires sur les caractéristiques de charge et ils pourront choisir d’acheter leur appareil avec ou sans chargeur. 

A quoi ressemble le port USB-C ?

Le port USB de type C est petit, arrondi sur les bords et réversible, c’est-à-dire qu’il est connectable dans les deux sens. La plupart des fabricants d’appareils récents l’ont déjà adopté, excepté Apple qui continue d’équiper ses iPhone de son port propriétaire unique, le Lightning, La marque à la pomme a, toutefois, commencé à passer ses appareils à l’USB-C. Les iPad et les MacBook les plus récents en sont aujourd’hui équipés.

Quel est l’intérêt de ce chargeur universel ?

L’enjeu de ce chargeur universel est double. D’abord, il simplifiera la vie des consommateurs européens, qui « n’auront plus besoin d'un nouveau chargeur et de nouveaux câbles chaque fois qu'ils achètent un nouvel appareil portable », avait indiqué le Parlement européen dans un communiqué. L’utilisation d’un seul et même chargeur pour tous les appareils de petites et moyenne taille devrait leur permettre d’ « économiser jusqu’à 250 millions d’euros par an », selon une étude de la Commission européenne.

L’autre enjeu est d’ordre écologique. Actuellement, les chargeurs jetés et inutilisés représentent entre 11 000 et 13 000 tonnes de déchets électroniques par an en Europe. Le chargeur universel pourrait permettre de les réduire de presque 1 000 tonnes par an.

Sujets associés

POUR ALLER PLUS LOIN