Variante du Covid-19 en Grande-Bretagne : un test PCR obligatoire pour rentrer en France

La nouvelle souche du coronavirus qui sévit en Angleterre a poussé l'Europe et la France à réagir. Pour rentrer sur le territoire, les Français devront se soumettre à un test PCR. Notre sol restera ouvert, dans les mêmes conditions, aux seuls Britanniques résidant en France de manière permanente.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
© Hannah McKay- Reuters

Après la découverte en Angleterre d’une nouvelle souche du coronavirus, qui semble plus contagieuse, la France et d'autres pays européens ont suspendu, dimanche, tout déplacement de personne en provenance du Royaume-Uni, que ce soit par voie routière, aérienne, maritime ou ferroviaire. Seul le fret non accompagné est autorisé. 

Après un Conseil de défense, ce lundi soir, et après concertation avec les Etats membres de l’Union européenne pour coordonner nos décisions, la France a instauré l'obligation d'un test PCR pour tous les Français résidant ou séjournant au Royaume-Uni qui souhaitent revenir sur le territoire.

Un test obligatoire

Que vous viviez en Grande-Bretagne ou que vous y séjourniez simplement, il faudra donc montrer patte blanche avant de rentrer en France. Les Britanniques qui résident en France de manière permanente pourront également revenir sur le territoire dans les mêmes conditions, ainsi que les professionnels assurant des liaisons transmanche. 

En revanche, pour les citoyens britanniques non résidents, les frontières resteront fermées jusqu'à une date qui n'a pas encore été déterminée. 

Les tests PCR étant plus fiables que les tests antigéniques, ce seront eux qui seront exigé pour passer la frontière franco-britannique. Il faudra donc prendre rendez-vous en laboratoire pour les privilégier. Des dizaines de milliers de personnes devant être concernées, il est probable que l'attente soit longue et prive certains de leur séjour pour le très prochain réveillon. 

Des remboursements de billets

D’ici une réouverture des frontières, les ressortissants qui le souhaitent pourront se faire rembourser leurs billets ou être replacés sur d’autres vols ou liaisons ferroviaires ou maritimes. Sur LCI, Jean-Baptiste Djebbari a précisé avoir demandé à « l’ensemble des opérateurs » (SNCF, Eurostar, compagnies aériennes et maritimes) « d’informer leurs clients de manière à ce ces derniers soient bien au courant que les billets sont évidemment échangeables et remboursables (…) et pour bâtir avec eux les solutions alternatives de retour ».

Sur les quelques 300 000 ressortissants français vivants en Grande-Bretagne, on estime à près de 50 000 ceux qui avaient prévu de revenir dans l’Hexagone pour les fêtes de fin d’année.

df
Auteurs : Sarah Corbeel
Article mis à jour le 

Partager cet article :