Réouverture des boîtes de nuit : quel sera le protocole sanitaire ?

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
3mn de lecture
© shironosov

Fermées depuis quinze mois, les boîtes de nuit pourraient de nouveau accueillir des clients à partir du vendredi 2 juillet. Emmanuel Macron a donné rendez-vous aux patrons des discothèques le 21 juin prochain pour faire un point sur la situation sanitaire. En attendant, l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH) et le Groupement national des indépendants (GNI) – les deux syndicats représentatifs du secteur de la nuit – ont présenté, jeudi 10 juin, le projet de protocole sanitaire en discussion avec le gouvernement. S’il peut encore évoluer, les grandes lignes ont été validées.

Pass sanitaire obligatoire et carnet de rappel

L’entrée en boîte de nuit sera conditionnée à la présentation d’un pass sanitaire valide, c’est-à-dire qu’il faudra soit avoir reçu les deux doses de vaccin depuis au moins quinze jours, soit avoir fait un test RT-PCR ou antigénique dans les 48 heures qui précèdent. Cette obligation s’appliquera « alors même que 90 % des établissements peuvent accueillir moins de 300 clients » et que le pass sanitaire est, en principe, prévu pour se rendre dans les lieux publics rassemblant plus de 1 000 personnes. Les organisations professionnelles aimeraient aussi qu’il soit possible de pouvoir réaliser un autotest salivaire à l’entrée de la discothèque mais ce point n’a pas encore été validé.

Comme les restaurants, bars et salles de sport, les discothèques devront mettre en place un QR code à scanner avec l’application TousAntiCovid à l’entrée ainsi qu’un carnet de rappel sous format papier.

Jauge de 65 %, puis de 85 % en intérieur

En ce qui concerne les jauges, le protocole sanitaire prévoit une réouverture en deux étapes. Jusqu’au 30 juillet, les établissements pourront accueillir en intérieur 65 % de l’effectif maximal du public admissible fixé par le règlement de sécurité contre les risques d’incendie et de panique dans les établissements recevant du public (ERP) de type P et en extérieur 85 %.

Puis, du 31 juillet au 28 août, la jauge devrait passer à 85 % de la capacité maximale d’accueil en intérieur et 100 % en extérieur.

Port du masque obligatoire pour se déplacer

Sur place, plusieurs règles sanitaires devront être respectées. Les clients ne pourront pas être plus de six à table et devront rester assis pour consommer. Ils devront porter un masque lorsqu’ils se déplacent pour passer une commande, aller aux toilettes ou se rendre sur la piste de danse. Du gel hydro-alcoolique devra également être mis à leur disposition et les règles sanitaires devront être affichées et rappelées au cours de la soirée.

Les boîtes de nuit retrouvent leurs horaires habituels et pourront rester ouvertes jusqu’à 7 heures du matin. L’an dernier, elles avaient dû s’adapter aux horaires de bar et devaient fermer à 2h du matin.

Inspection et référent Covid

Avant leur réouverture, les boîtes de nuit seront soumises à une inspection et « celles qui n’auront pas les équipements nécessaires pour garantir une bonne ventilation et une bonne aération n’auront tout simplement pas le droit de rouvrir et dans ce cas elles continueront à être indemnisées par l’Etat », selon BFM Business. Enfin, elles devront désigner un référent Covid.

Même si la date n’est pas encore actée, une réouverture cet été est essentielle pour les discothèques. Depuis le début de la crise sanitaire, au moins 400 établissements sur 1 600 ont déjà mis la clé sous la porte en France.

A lire aussi