Réouverture des restaurants, bars, hôtels : un plan en trois étapes envisagé

2 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© Drazen Zigic

Enfin une lueur d’espoir pour les restaurants, cafés et bars contraints à la fermeture depuis le 30 octobre en raison de l’épidémie de Covid-19. Selon Le Figaro, le gouvernement a présenté aux professionnels du secteur, lors d’une visioconférence mardi 16 mars, un plan de réouverture en trois phases de quatre semaines chacune.

Les organisations patronales du secteur étaient reçues par Alain Griset, le ministre chargé des petites et moyennes entreprises, Cédric O, le secrétaire d’Etat chargé du numérique, Jean-Baptiste Lemoyne, le secrétaire d’Etat chargé du tourisme et Laurent Pietraszewski, le secrétaire d’Etat auprès de la ministre du Travail.

Une réouverture en trois étapes

La première phase concernera les hôtels, qui seront autorisés à servir le petit-déjeuner à leurs clients dans la salle de restauration. Les professionnels du secteur souhaiteraient aussi que les restaurants d’hôtels puissent accueillir leurs clients pour le dîner et que les cafés et restaurants soient autorisés à ouvrir leurs terrasses mais le gouvernement n’y pas favorable pour le moment. Les piscines extérieures des hôtels pourront également rouvrir.

La deuxième étape prévoit une réouverture des terrasses des cafés et restaurants ainsi que de leurs salles à l’intérieur dans la limite de 50 % de leur capacité d’accueil, y compris pour les restaurants d’hôtels.

Enfin, la troisième phase sera un retour à la situation d’octobre dernier, avec une ouverture complète des établissements, sans jauge. Lors des deux dernières étapes, les établissements devront mettre en place le protocole sanitaire renforcé en vigueur avant la fermeture (six convives maximum par table, distance minimale d’un mètre entre les tables). A cela s’ajoutera un dispositif de traçage de la clientèle au moyen d’un QR code à flasher à l’entrée de l’établissement. Il sera, toutefois, facultatif. Les clients auront toujours la possibilité de renseigner leurs coordonnées dans un carnet de rappels.

Pas de calendrier précis

Si une feuille de route a été tracée, aucune date de déclenchement de la première phase n’a été précisée. La reprise dépendra de deux indicateurs : le nombre de cas de contamination par jour et le nombre de personnes vaccinées. Le gouvernement a, en revanche, affirmé que les restaurateurs seront prévenus de leur date de réouverture trois semaines à l’avance. Le plan s’accompagnera d’un maintien des aides des entreprises (activité partielle, fonds de solidarité, exonération des charges patronales).

Les organisations représentatives du secteur ont salué, dans un communiqué commun, une réunion « permettant de faire un pas de plus vers la réouverture de (leurs) établissements dans les meilleurs conditions possibles ». Le plan doit maintenant être soumis au ministère de la Santé, puis à la cellule interministérielle de crise.

A lire aussi