Prime à la casse, bonus écologique : les aides à l’achat d’une voiture vont augmenter

Emmanuel Macron a présenté ce mardi un plan de relance du secteur automobile. Hausse du bonus écologique pour l’achat d’une voiture électrique, soutien à l’achat d’une voiture hybride rechargeable, prime à la conversion renforcée… Dès le 1er juin, les aides à l'acquisition d'un véhicule vont augmenter.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
3mn de lecture

Le secteur automobile est l’un des plus touchés par la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19. En raison du confinement, les ventes de voitures neuves particulières ont chuté de 72 % en mars et de 88,8 % en avril. Les concessionnaires automobiles se retrouvent aujourd’hui avec d’importants stocks à écouler. 400 000 voitures neuves seraient disponibles à la vente pour une valeur de près de 10 milliards d’euros. Afin de soutenir le secteur, le président de la République, Emmanuel Macron, a présenté ce mardi 26 mai un plan de relance. A partir du 1er juin et jusqu'à la fin de l'année 2020, le bonus écologique et la prime à la conversion seront augmentées pour inciter les Français à se doter d'un véhicule propre, moins polluant.

Un bonus écologique de 7 000 € pour l’achat d’un véhicule électrique

Le plafond du bonus écologique pour l’acquisition d’une voiture 100 % électrique passe de 6 000 à 7 000 € pour les véhicules d’un montant inférieur ou égal à 45 000 €.

Pour les flottes professionnelles, le bonus, qui avait été divisé par deux cette année, passant de 6 000 à 3 000 €, est porté à 5 000 € pour l'acquisition de véhicules électriques d'une valeur inférieure à 45 000 €.

100 000 bornes électriques seront également déployées d'ici 2021, au lieu de 2022, soit 70 000 de plus qu'aujourd'hui.

Un bonus de 2 000 € pour l’achat d’un véhicule hybride rechargeable

Supprimé le 1er janvier 2018, le bonus écologique pour l’achat d’un véhicule hybride rechargeable neuf est rétabli et son montant s'élève à 2 000 €. Ce bonus s'applique aux véhicules dont l'autonomie est supérieure à 50 km et dont le coût est inférieur ou égal à 50 000 €. Les particuliers comme les personnes morales peuvent en bénéficier.

Une prime à la conversion élargie

La prime à la conversion,accordée pour l’achat d’unvéhicule neuf ou d’occasion récent en échange de la mise au rebut d’un vieux véhicule diesel ou essence, sera élargie. Cette prime exceptionnelle s'appliquera à partir du 1er juin dans la limite de 200 000 véhicules. Lorsque ce niveau sera atteint, le barème précédent sera rétabli.

Les ménages dont le revenu fiscal de référence par part est inférieur ou égal à 18 000 €, contre 13 489 € jusqu’à présent, y seront éligibles. 75 % des ménages, contre 50 % actuellement, pourront ainsi avoir droit à la prime à la conversion.

Elle sera d’un montant de :

  • 3 000 € pour l’achat d’un véhicule thermique, essence ou diesel
  • 5 000 € pour l’achat d’une voiture électrique ou hybride rechargeable dont l’autonomie est supérieure à 50 km, ou pour le "retrofit électrique" (la conversion d'une voiture thermique en électrique)

La mise au rebut de véhicules Crit’air 3, c’est-à-dire les modèles essence immatriculés avant 2006, diesel immatriculés avant 2011, donnera désormais droit à la prime.

Une surprime d’au maximum 2000 €, financée à 50 % par l’Etat et les collectivités, sera appliquée lorsque le bénéficiaire habite ou travaille dans une « zone à faible émission » et que le véhicule est électrique ou hybride rechargeable.

Enfin, la prime à la conversion est cumulable avec le bonus. Un ménage pourra ainsi bénéficier d’une prime de 12 000 € pour l’achat d’un véhicule électrique neuf (bonus écologique de 7 000 € + prime à la conversion de 5 000 €).

 

df
Sarah Corbeel
Mis à jour le

Partager cet article :