Pratique d’une activité sportive : ce qui est autorisé, ce qui reste interdit

Vous pouvez courir dans l’espace public sans restriction, en dehors du couvre-feu. L’accès aux infrastructures pour pratiquer une activité est limité, aller au stade pour assister à un match reste prohibé.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
3mn de lecture
Sport
© Eric Gaillard – Reuters

La sortie à partir du mardi 15 décembre du confinement, imposé depuis le 30 octobre pour contrer la propagation de l’épidémie de Covid-19, concerne les activités sportives. Découvrez ce que les pratiquants, amateurs ou professionnels, mineurs ou majeurs, ou fans de sport ont le droit (ou pas) de faire.

Ce qui est autorisé… sous conditions

Pratiquer une activité dans l’espace public

Vous souhaitez marcher, courir ou faire du vélo dans la rue ou dans un parc ou encore nager dans une mer ou un lac ? La pratique sportive individuelle dans l’espace public est autorisée, le plafond des 20 kilomètres autour de votre domicile disparaît.

« Seule une pratique sans proximité avec les autres sportifs est autorisée, ce qui exclut les pratiques sportives avec contacts », soulignent les ministres Jean-Michel Blanquer (Education nationale, jeunesse et sports) et Roxana Maracineanu (déléguée chargée des Sports).

« Les rassemblements demeurent limités à 6 personnes dans l’espace public sauf si l’activité est encadrée par un éducateur sportif diplômé », précisent Jean-Michel Blanquer et Roxana Maracineanu dans un communiqué diffusé vendredi 11 décembre, au lendemain de la dernière conférence de presse gouvernementale.

Un couvre-feu étant mis en œuvre entre 20 heures et 6 heures, vous ne pouvez exercer d’activité sportive individuelle durant ce créneau. L’attestation de déplacement dérogatoire ne mentionne pas ce motif de sortie.

Pratiquer une activité dans un équipement de plein air

Dans les stades et autres équipements de plein air tels que les terrains, les courts de tennis ou les centres équestres, la pratique du sport est permise, pour les mineurs comme pour les majeurs.

« Si l’activité est encadrée, le seuil des 6 personnes ne s’applique pas », expliquent Jean-Michel Blanquer et Roxana Maracineanu.

Les vestiaires collectifs de ces équipements sont ouverts aux publics prioritaires. Il s’agit des sportifs professionnels, des sportifs de haut niveau, des groupes scolaires et périscolaires, des personnes en formation universitaire ou professionnelle, des personnes détenant une prescription médicale pour une activité physique adaptée et des personnes à handicap reconnu par la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) ainsi que l’encadrement nécessaire à leur pratique.

Pratiquer une activité dans un équipement sportif couvert

Seuls les publics prioritaires peuvent accéder aux équipements sportifs de plein air et couverts comme par exemple les gymnases ou les piscines et courts de tennis couverts.

Faire du sport avec un coach

Vous pouvez faire du sport avec un coach chez vous ou dans l’espace public, la limite de 6 personnes s’appliquant, sauf le coach est un éducateur sportif diplômé.

Ce qui reste interdit

Assister à une compétition dans une enceinte sportive

Vous ne pouvez toujours pas aller soutenir votre club préféré lors d’un match ou d’une compétition quelconque.

Les enceintes sportives doivent maintenir le huis clos au moins jusqu’au 6 janvier.

« Toutefois, le travail se poursuit pour définir et mettre en place, dès que le contexte y sera favorable, un système de jauge relative, proportionnelle à la taille de l’équipement », indiquent Jean-Michel Blanquer et de Roxana Maracineanu.

Pratiquer le sport en salle

Les salles de sport (fitness, escalade, squash, etc.) demeurent inaccessibles aux utilisateurs, sauf aux publics prioritaires.

Accéder aux remontées mécaniques

Les remontées mécaniques restent fermées au moins jusqu’au 7 janvier, « sauf pour les mineurs encadrés par un club fédéral ainsi que pour les sportifs professionnels, de haut niveau et les personnels en formation continue ».

Dans les stations de ski, la raquette, le ski de fond et le ski de randonnée restent autorisées dans la limite de 6 personnes maximum pour les adultes et dans le respect du couvre-feu.

Les pratiques encadrées destinées aux mineurs ne sont pas soumises à ce plafond.

Partager cet article :